Parmi les bienfaits de suivre la Sunnah : en la suivant, on contribue à sa revivification


Le fait de la faire revivre la fait apparaître et invite les gens à la suivre. Et tu obtiendras la même récompense que celle de ceux qui appliquent la Sunnah par ton biais et de tous ceux qui l'auront appliquée jusqu'au Jour de la Résurrection.

L'imam Muslim رحمه الله rapporte dans son recueil de ahadiths authentiques, d'après Abû Hurayra رضي الله عنه que le Messager d'Allah (ﷺ) a dit : "Celui qui appelle à une guidée, aura une récompense équivalente à celle de tous ceux qui l'auront suivis, sans pour autant que leur récompense n'en soit diminuée. Celui qui invite à un égarement, verra inscrit à son actif un péché équivalent à celui de ceux qui l'auront suivi, sans pour autant que leur péché n'en soit dimnué.¹

L'imam Muslim رحمه الله rapporte aussi d'après arîr ibn 'Abd Allah رضي الله عنه ceci : "Des gens parmi les bédouins sont venus au Messager d'Allah (ﷺ). Ils étaient vêtus de laine, et le Prophète (ﷺ) remarqua leur situation difficile et le besoin dans lequel ils étaient. Il incita alors les gens à leur donner l'aumône. Mais les gens tardèrent à le faire, à tel point que cela se vit sur le visage du Prophète (ﷺ). Ensuite un homme parmi les Ansâr apporta une bourse d'argent, suivi d'un autre homme et ainsi de suite, jusqu'à ce que l'on reconnaisse la joie sur le visage du Prophète (ﷺ).

Alors le Prophète (ﷺ) dit aux gens : "Quiconque instaure dans l'Islam une bonne voie que les gens appliquent après lui, récoltera la même récompense que ceux qui l'auront suivi sans pour autant que cela ne diminue de leur récompense. Et quiconque instaure dans l'Islam une mauvaise voie que les gens appliquent après lui, récoltera le même fardeau que ceux qui l'auront suivi sans pour autant que cela ne diminue de leur fardeau".

Donc celui qui pratique la Sunnah et la fait apparaître, invite les gens à la suivre du simple fait qu'il la fasse apparaître. Et si une personne se met à pratiquer cette Sunnah, celui qui l'aura montrée en premier lieur aura l'équivalent de la récompense de tous ceux qui l'appliqueront jusqu'au Jour du jugement.

On pourrait nous rétorquer "Ô Cheikh ! Le Messager d'Allah (ﷺ) a dit : "Quiconque instaure dans l'Islam une bonne voie" cela signifie qu'une personne peut faire un acte même si ce ,n'est pas rapporté du Messager d'Allah (ﷺ)."

Ce à quoi je réponds que non,  ceci n'est pas le sens du hadith, car les savants disent : "Le caractère bon ou mauvais d'une chose ne se connaît qu'à travers les textes [scriptuaires]. Comment peux-tu savoir si telle ou telle chose est bonne sans te référer à la législation Islamique ? Notre source pour savoir ce qui est bon ou mauvais est donc forcément la législation Islamique.

Le sens du hadith est donc : "Quiconque instaure dans l'Islam une bonne voie", c'est-à-dire quiconque fait revivre une tradition déjà existante dans l'Islam. Et c'est pour cela que le hadith est mentionné à propos de l'aumône, disant qu'un homme est entré dans la mosqué et à avancé une aumône, puis les gens le suivirent et firent de même. Un homme qui entre dans une mosquée et rencontre un pauvre, sort une partie de son argent et la lui donne ; lorsque les gens le voient, ils se précipitent pour suivre son exemple en donnant à ce pauvre et en l'aidant. Cet homme aura l'équivalent de la récompense de chaque personne l'ayant suivi. Est-ce que l'aumône fait partie de la Sunnah authentique du Propète (ﷺ) ou est-ce une voie nouvellement inventée (une hérésie) ?

En effet, il n'est pa sfait mention dans ce hadith que la personne a instauré une voie d'elle-même, car le caractère bon d'une voie n'est connue que par la législation Islamique, et gardez bien en tête sa parole (ﷺ) :

"Quiconque fait un acte qui n'est pas conforme à nos enseignements verra son acte rejeté".

Ibn Hibbân رحمه الله a dit : "Certes dans l'attachement à sa Sunnah (ﷺ) il y a salut intégral, et l'ensemble des honneurs, sa lumière ne s'éteint pas et ses arguments ne sont pas réfutés. Celui qui s'y attache se préserve et celui qui l'enfreint est blâmé, car elle est une forteresse imprenable, un pilier solide, dont le bienfait est apparent et la corde robuste. Celui qui s'y accroche triomphe, quant à celui qui tente de l'enfreindre il périt corps et biens. Ceux qui s'y accrochent sont les bienheureux dans l'au-delà, enviés parmi les gens ici-bas".

 Fin de citation


¹ Muslim n°2674

Cheikh Muhammad Bazmoul حفظه الله : Les mérites de suivre la Sunnah p103/107

Retranscription admin sounnahtimeⓇ
Autorisation de diffusion uniquement en citant la source, et ne rien modifier au texte.