L'influence du Wahm sur le caractère de la femme enceinte


Le Wahm¹ (avoir des envies) chez les femmes (enceintes) est-il une réalité, une simple vue de l'esprit, ou l'effet de l'imagination ?

Réponse :

[Le sens du mot] Wahm est connu dans la langue arabe. C'est tout ce que la femme enceinte désire. Cela a été mentionné par les auteurs des dictionnaires As Sihâh, An Nihâya et Maqâyîs Al Lougha² et autres. Or, le sens [du mot Wahm] tel que décrit par les gens aujourd'hui [consiste à dire] que pour la femme désirant quelque chose, si sa demande ne serait pas acceptée et son envie non satisfaite, son nouveau-né portera dans son corps l'image [tache de naissance] de la chose désirée [par sa mère quand elle était enceinte], et je ne connais pas de fondement religieux, ni autre chose qui approuve la réalité de cette description donnée [par les gens], ni son authenticité par le biais d'un Texte rapporté. Seulement [cette description] est répendue sur la langue des femmes.

Si cette pratique était répandue, cela aurait été connu dans la religion et le Prophète (ﷺ) l'aurait expliquée d'une façon générale et suffisante au point d'éliminer l'excuse, car le besoin se ferait sentir et il serait largement répandu [au sein de la communauté]. Toute chose qui pourrait nuire aux serviteurs, le Prophète (ﷺ) nous aurait mis en garde contre elle et l'aurait intégralement expliquée. Il a véritablement transmis le Message et accompli sa mission. Allah (ﷻ) a dit :

 ٱلۡيَوۡمَ أَكۡمَلۡتُ لَكُمۡ دِينَكُمۡ وَأَتۡمَمۡتُ عَلَيۡكُمۡ نِعۡمَتِى وَرَضِيتُ لَكُمُ ٱلۡإِسۡلَـٰمَ دِينً۬ا‌ۚ

Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous.

s.Al Mâ'ida/La Table Servie v3

La communauté a témoigné que le Prophète (ﷺ) a loyalement trasmis le Message [divin] et a parfaitement rempli sa mission ; lorsqu'il dit "Ai-je transmis ?" Les Compagnons dirent :"Oui." Il dit [encore] "Ai-je transmis ?" Les Compagnons dirent : "Oui." Il dit alors : Ô Allâh, je Te prends à témoin ! Que celui qui est présent informe celui qui est absent."³

En effet, il se peut que la femme ait besoin pendant cette période d'un peu de soin et de tendresse, et de subvenir à ses désirs. Il convient à l'époux de prendre en considération son état et d'avoir un meilleur comportement avec elle. Il doit éviter de nuire au bébé en faisant du tort à elle et chercher par là la rétribution auprès d'allah. Allah (ﷻ) est le meilleur Garant de la rétribution.


¹ Le Wahm : envie que la femme ressent durant sa grossesse.

² As Sihâh d'Al Djawharî (5/2049), An Nihâya d'Ibn al Athîr (5/162) et Maqâyîs Al Lougha d'Ibn Fâris (6/93).

³ Rapporté par : Al Boukhari (1741) et Muslim (1679), d'après Abu Bakra (رضي الله عنه).

Cheikh Mohamed Ali Ferkous - 54 questions sur le jugement du nouveau-né p135/137

 

Retranscription admin sounnahtimeⓇ
Autorisation de diffusion uniquement en citant la source, et ne rien modifier au texte.