Le madhhab du musulman de la masse est celui ...


Question : Quel est le jugement du fait de s'accrocher à une école de jurisprudence en particulier ?

Réponse : Il n'est pas obligatoire au musulman de s'accrocher à une école en particulier. L'école du musulman de la masse est celle de son mouftî (1) ; ce que son mouftî lui délivre comme avis juridique est ce à quoi il doit s'accrocher. Il ne lui est pas permis de se limiter lui même à une école de jurisprudence parmi les différentes écoles ou de s'imposer une école parmi les différentes écoles.

Si toutefois une école de jurisprudence est majoritairement répandue dans son pays ou que les savants présents dans ce pays appartiennent en majorité à une école de jurisprudence, alors il n'y a pas d'empêchement à ce qu'il prenne l'avis juridique des savants de ce pays. 

Par contre, il ne lui est pas permis de s'imposer le suivi exclusif cette école de jurisprudence en dehors des autres ou de penser que la seule chose qu'il puisse faire est de prendre de cette école. Car ce qui lui est obligatoire est de suivre le Messager d'Allah (ﷺ).

Selon Abu Hourayrah, le Prophète (ﷺ) a dit : « Je vous ai laissé deux choses, après quoi, vous ne pourrez vous égarer : le Livre d'Allah et ma Sounnah et ils ne seront pas séparés jusqu'à ce qu'on me présente le Bassin. » Rapporté par Al Hâkim dans « Al moustadrak » (171), et Ibn ‘abd al Barr dans « Jâmi’ou bayân el ‘ilm » (2/1171). Cheikh Muhammad Bazmoul le déclaré hassan lighayrihi.

Il (ﷺ) évoque que pour être préservé de l'égarement et cheminer sur la guidée, il faut se cramponner au Coran et à la sounnah. Et que le musulman n'a d'autre choix que de suivre constamment le Coran et la sounnah. C'est la devise que tout musulman doit absolument adopter.

Al-‘Irbad ibn Sâriya (رضي الله عنه) rapporte : « Le Messager d’Allah (ﷺ) nous a fait un sermon qui remplit nos cœur de crainte et fit couler nos larmes. Nous lui dîmes : « Ô messager d’Allah ! On dirait le sermon de quelqu’un qui fait ses adieux. Fais-nous donc quelques recommandations » Il dit : « Je vous recommande de craindre Allah, d’écouter et d’obéir même si votre émir est un esclave. Celui d’entre vous qui vivra, verra de grandes divergences. Suivez ma sounnah et la sounnah des califes bien guidés. Accrochez-vous y, mordez-y avec vos molaires. Et prenez garde aux inventions religieuses, car toute innovation est un égarement » Rapporté par Ahmad dans son musnad ( 126/4 ), Ad-Dârimî dans l'introduction de ses sunnan au chapitre itibâ' as-sounnah et At-Tirmidhî au livre de la science « Chapitre : Ce qui est rapporté sur le fait de s'accrocher à la sounnah et de s'écarter de l'innovation. » qui dit en ce qui concerne son authenticité « Sahih hassan ».

 

 

Cheikh Muhammad Bazmoul
Introduction à la jurisprudence p49.
( 1 ) Le mouftî ici exprime la notion de savant qui répond à une question posée et expose un jugement.
Traduction faite par : Al-Firqatou An-Najiyatou trad©