Le moment de la journée du vendredi où les invocations sont acceptées


Question : L’heure où les invocations sont exaucées est-elle la dernière heure de l’après-midi du vendredi ?
Est-il obligatoire pour le musulman d’être à la mosquée à ce moment-là ?
De même pour les femmes dans leur foyer ?

 

Réponse : Les avis les plus prépondérants concernant l’heure d’acceptation des invocations le jour du vendredi sont au nombre de deux :

- Elle s’étend de la prière du ‘Asr jusqu’au coucher du soleil, pour celui qui est resté assis attendant la prière du Maghrib, en invoquant son Seigneur, qu’il soit à la mosquée ou chez lui, qu’il soit homme ou femme.
Il y a une forte probabilité qu’à ce moment-là l’invocation soit exaucée.
Cependant, il ne convient pas à l’homme d’accomplir la prière du Maghrib (ou une autre) chez lui, sauf pour une excuse valable, comme cela est connue des preuves religieuses.

- Elle s’étend du moment où l’imam monte sur la chaire (Minbar) afin de faire le prêche le jour de vendredi, jusqu’à la fin de la prière.
C’est donc à ces deux moments que l’invocation a le plus de probabilité d’être acceptée, en raison des hadiths authentiques qui l’indiquent.
Mais il est possible que ce soit aussi à un autre moment de la journée et le bienfait d’Allah, exalté soit-Il, est vaste.

L’invocation est aussi acceptée durant la prière, qu’elle soit obligatoire ou surérogatoire, pendant la prosternation, car le Prophète (ﷺ) a dit : « C’est prosterné que le serviteur est le plus proche de son Seigneur. Multipliez-y donc les invocations ». [1] 

D'après Ibn 'Abbas (qu'Allah l'agrée), le Prophète (ﷺ) a dit : « Lors de l’inclinaison, glorifiez le Seigneur. Mais lors de la prosternation, faites des efforts dans l’invocation, car il est très possible qu’Allah réponde à vos invocations ». [2].

 

 

 

Cheikh 'Abd al 'Aziz ibn 'Abd Allah ibn Baz 
[
1 ] Rapporté par Muslim dans son Sahîh d’après Abû Hurayra, qu’Allah l’agrée, chapitre de la prière, n°482.
[
2 ] Rapporté par Muslim, chapitre de la prière, n°479.