Le signe de l’augmentation de la foi et de sa diminution


La foi, qui est une parole prononcée par la langue, une croyance du cœur et une œuvre du corps, augmente par l’obéissance et diminue par la désobéissance. Elle augmente par les œuvres pieuses et diminue par les mauvaises œuvres de toute personne responsable. Ainsi, à chaque fois que le musulman multiplie les obéissances, sa foi augmente et prend de l’importance dans son cœur. Et à chaque fois qu’il est négligeant vis-à-vis des obéissances et tombe dans les désobéissances, sa foi diminue. Et la foi diminue jusqu’à ce qu’il ne reste dans le cœur seulement moins que le poids d’une graine de moutarde de foi.

« La foi augmente donc par les obéissances et l’abandon des désobéissances et leur délaissement. L’augmentation de la foi a lieu par l’accomplissement des obéissances et le délaissement des désobéissances. Et la diminution de la foi a lieu par la négligence des obéissances et l’immersion dans les désobéissances.

Les œuvres, ont donc leur importance dans la balance de la législation ; par la multiplication des œuvres pieuses, la foi du serviteur augmente et par le délaissement des mauvaises actions, la foi du serviteur augmente. Ainsi, réciproquement, par la négligence des obéissances et l’immersion dans les interdits, la foi diminue selon ce qu’il a négligé comme obéissances et commis comme désobéissances ».

Cheikh Zayd ibn Muhammad al Madkhali
www.miraath.fr