Sounnah Time

Cela n'est valable que si c'est un mariage d'envie !


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Nafi' : Un homme est allé voir 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée lui et son père) et l'a questionné à propos d'un homme qui a divorcé sa femme trois fois (1). Alors un de ses frères s'est marié avec elle pour la rendre de nouveau permise à son frère mais sans qu'ils ne se soient mis d'accord sur cela (2). Est-ce que cette femme est de nouveau permise au premier mari ? 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : « Non ! Cela n'est valable que si c'est un mariage d'envie ! (3) À l'époque du Prophète ﷺ nous étions d'avis que ceci fait partie de la fornication ». Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Irwa Al Ghalil n°1898

( 1 ) Lorsqu'un homme a divorcé sa femme à trois reprises, elle lui devient alors interdite et il ne lui sera permis de l'épouser de nouveau que lorsqu'elle aura été mariée avec un autre homme, qu'il y ait eu entre elle et le nouveau mari un rapport sexuel puis qu'il y ait eu séparation à cause d'un divorce ou du décès du mari.Ensuite, cette femme a de nouveau de la droit de contracter un mariage avec son premier mari.
( 2 ) C'est à dire que le nouveau mari ne s'était pas mis d'accord avec l'ancien mari et avait fait cela de lui-même.
( 3 ) C'est à dire que l'homme veut réellement se marier avec cette femme dans l'objectif de faire durer le mariage et pas de rendre cette femme de nouveau permise à son premier mari.

عن نافع قال : جاء رجلٌ إلى عبدالله بن عمر رضي الله عنهما فسأله عن رجلٍ طلَّق امرأتَه ثلاثًا فتزوَّجها أخ ٌله من غيرِ مُؤامرةٍ منه لِيُحلَّها لأخيه هل تحلُّ للأولِ ؟
قال عبدالله بن عمر رضي الله عنهما : لا إلاّ نكاحَ رغبةٍ كنّا نعدُّ هذا سفاحًا على عهدِ رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ
رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في إرواء الغليل رقم ١٨٩٨

 

 

 

En collaboration avec hadithdujour.fr