Sounnah Time

Soigner son apparence pour la prière


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

Dans cette période d'épidémie, beaucoup de musulmans et de musulmanes accomplissent leurs prières dans leurs demeures et ils sont parfois seuls dans leurs demeures. Par ce sujet, nous voulons rappeler à nos frères et nos soeurs, qu'il est légiféré et recommandé de soigner son apparence et de porter de beaux vêtements pour la prière et cela que l'on soit seul ou en groupe. Ceci est montré par le Coran, la Sounna authentique et a été pratiqué par les premiers musulmans.

Le Coran : Allah a dit [Quran 7:31] : « Ô vous les enfants de Adam ! Prenez vos parures pour chaque prière ».

قال الله تعالى : يَا بَنِي آدَمَ خُذُوا زِينَتَكُمْ عِندَ كُلِّ مَسْجِدٍ
(سورة الأعراف ٣١)

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728H) a dit : « Allah a ordonné une chose supplémentaire au fait de cacher la nudité dans la prière qui est le fait de prendre la parure. Allah a dit : - Prenez vos parures pour chaque prière - Ainsi l'ordre divin est venu avec le terme - parure - et pas avec le fait de cacher la nudité, ceci afin de montrer qu'il convient que le serviteur porte ses meilleurs et plus beaux vêtements dans la prière ». Al Ikhtiyarat Al Fiqhiya p 24

L'imam Ibn Kathir (mort en 774H) a dit : « Ce verset et les textes de la Sounna qui vont dans son sens montrent qu'il est recommandé de s'embellir, de mettre du parfum, d'utiliser le siwak, de porter des habits blancs pour la prière en général et en particulier le jour du vendredi et du 'id ». Tefsir Ibn Kathir vol 2 p 752

La Sounna authentique : D'après 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée lui et son père), le Prophète ﷺ a dit: « Lorsque l'un de vous prie, qu'il porte ses deux vêtements (*) car certes Allah est celui qui mérite le plus que l'on s'embellisse pour lui ». Rapporté par Tahawi dans Charh Ma'ani Al Athar n°2218 et authentifié par l'imam Al 'Ayni dans Noukhab Al Afkar vol 6 p 90 et par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1369

(*) À l'époque, ils étaient très pauvres et souvent la personne ne possédait qu'un seul vêtement. Ainsi, le sens de ce hadith est que la personne qui possédait deux vêtements, il lui était recommandé de les porter pour la prière et de ne pas se contenter d'en porter un seul.

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إذا صلَّى أَحدُكم فلْيَلبسْ ثَوبَيه فإنَّ اللهَ أحقُّ مَن تُزُيِّنُ لَه
رواه الطحاوي في شرح معاني الآثار رقم ٢٢١٨ وصححه الإمام العيني في نخب الأفكار ج ٦ ص ٩٠ وصححه أيضاً الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٣٦٩

 

D'après 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée lui et son père) : J'ai vu le Prophète ﷺ prier durant la nuit. Il était enroulé dans une tunique venant de Hadramawt (1) qui lui appartenait et il ne portait pas d'autre vêtement. (2) Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°2570 et authentifié par Cheikh Shou'ayb Arnaout dans sa correction de Sahih Ibn Hibban vol 6 p 309

(1) Hadramawt est le nom d'une ville au Yémen.
(2) L'imam Ibn Hibban (mort en 354H) a classé ce hadith dans son Sahih dans le chapitre intitulé : - Le Prophète ﷺ s'embellissait en portant de beaux vêtements lorsque, durant la nuit, il voulait s'entretenir seul à seul avec son Bien-Aimé (c'est à dire son Seigneur) -. Voir Sahih Ibn Hibban vol 6 p 309

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : رأَيْتُ رسولَ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم يُصلِّي مِن اللَّيلِ في بُرْدٍ له حَضْرميٍّ متوشِّحَه ما عليه غيرُه
رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٢٥٧٠ و صححه الشيخ شعيب الأرناؤوط في تحقيق صحيح ابن حبان ج ٦ ص ٣٠٩

 

Les textes des premiers musulmans : D'après Muhammad Ibn Sirin : Tamim Ad Dari (qu'Allah l'agrée) a acheté un rida (1) pour une valeur de mille (2) et il priait en le portant. Rapporté par Tabarani dans Al Mou'jam Al Kabir n°1248 et authentifié par l'imam Ibn Kathir dans son tefsir vol 2 p 753

(1) C'est le nom du vêtement que les arabes portaient pour couvrir le haut du corps.
(2) C'est à dire pour mille dirhams ou mille dinars.Le sens est que cet habit était de grande valeur.

عن محمد بن سيرين أنّ تميمًا الداري رضي الله عنه اشترى رداءً بألف فكان يصلّي فيه
رواه الطبراني في المعجم الكبير رقم ١٢٤٨ وصححه الإمام ابن كثير في تفسيره ج ٢ ص ٧٥٣

 

D'après Nafi' : 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée lui et son père) m'avait donné deux vêtements. Un jour j'ai prié en n'en portant qu'un seul et alors il m'a reproché cela et a dit : « Fais attention à cela ! Certes Allah est plus en droit que l'on s'embellisse pour Lui ! ». Rapporté par Tahawi dans Charh Ma'ani Al Athar n°2221 et sa chaîne de transmission est authentique

Et dans une autre version, 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : « Ne possèdes-tu pas deux vêtements ? ». Nafi' a dit : Certes si.' Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : « Vois-tu si je t'avais envoyé pour une affaire à l'extérieur de la maison, aurais-tu porté les deux vêtements ? ». Nafi' a dit : Oui.' Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : « Ainsi, est-ce que Allah est plus en droit que tu t'embellisses pour Lui ou bien les gens ?! ». Nafi' a dit : Certes c'est Allah ! Rapporté par Tahawi dans Charh Ma'ani Al Athar n°2214 et authentifiée par Cheikh Albani dans Sahih Sounan Abi Daoud vol 3 p 201

عن نافع عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما أنّه كسا نافعاً ثوبين فقام يصلّي في ثوب واحد فعاب ذلك عليه وقال : احذر ذلك فإن الله أحقّ أن يُتَجَمَّل له
رواه الطحاوي في شرح معاني الآثار رقم ٢٢٢١ و سنده صحيح

وفي واية أخرى قال عبدالله بن عمر رضي الله عنهما : أليس لك ثوبانِ ؟
قال : بلى
قال : أرأيتَ لو استعنتُ بك وراءَ الدارِ أكنتَ لابسَهُما ؟
قال : نعم
قال : فاللهُ أحقُّ أنْ تزَّيَّنَ له أم الناسُ ؟
قال : بال الله
رواها الطحاوي في شرح معاني الآثار رقم ٢٢١٤ وصححها الشيخ الألباني في صحيح سنن أبي داود ج ٣ ص ٢٠١

 

L'imam Ibn 'Abdel Bar (mort en 463H) a dit : « Les gens de science disent qu'il est recommandé à celui qui en a la capacité de s'embellir en portant de beaux vêtements dans sa prière, en se parfumant et en utilisant le siwak ». Al Tamhid vol 6 p 369

L'imam Nawawi (mort en 676H) a dit : « Il est recommandé que l'homme prie dans le meilleur des vêtements qu'il a la capacité de porter ». Al Majmou' Charh Al Mouhadhab vol 3 p 179

 

 

 

En collaboration avec hadithdujour.com
Autorisation de partage sans modifier le texte.