Comment se préserver de Satan et éviter de suivre ses pas ? (fin)



Evoquer Allah frequemment : Ceux qui sont possédés, le sont souvent parce qu'il négligent le dhikr. Ibn al Qayyim, رحمه الله fit ce commentaire dans Madârij As Sâlîkin (2/475) : "Par le dhikr, le serviteur d'Allah renverse Satan, de même que Satan parvient à renverser [à posséder] les gens qui, par insouciance, n'évoquent pas allah. L'un de nos prédécesseurs a dit : "Lorsque le dhikr s'installe dans le coeur, si Satan s'approche de lui, il est jeté à terre, de même que l'homme est jeté à terre [possédé] lorsque Satan s'approche de lui. Les démons se rassemblent alors autour de Satan et demandent : "Qu'a-t-il ?" On leur répond : "Il a été touché par un homme."

A ce sujet, l'imam at Tirmidhi rapporte, d'après al Hârith Al Ach'ari, cette tradition prophétique qui se termine ainsi : "Allah ordonna à Jean (Yahyâ), fils de Zacharie (Zakariyyâ), de dire à son peuple : "Je vous recommande de vous souvenir d'Allah. Car [l'homme qui se souvient d'Allah] est à l'image d'un homme, pourchassé par des ennemis qui se précipitent à ses trousses. Il trouve alors refuge dans une forteresse imprenable où il se met à l'abri. Ainsi, en va t-il du serviteur d'Allah qui ne se met à l'abri de Satan que par le dhikr." (1)

Ibn al Qayyim رحمه الله, affirme dans Sahih Al Wâbil As Sayyib (p.74) : "S'il n'y avait que cet intérêt dans le dhikr, cela serait suffisant pour inciter le serviteur d'Allah à prononcer sans cesse le nom d'Allah le Très Haut et à abonder en dhikr. En effet, l'homme ne peut se préserver de son ennemi (Satan) que par le dhikr. Et son ennemi ne parvient à s'immiscer en lui que s'il néglige le dhikr. Satan le guette et, au moindre moment d'insouciance de la part de l'homme, il se jette sur lui avant de le dépecer. Puis, dès que l'homme se souvient d'Allah, l'ennemi d'Allah se retire (inkhanasa), rapetisse et est dompté, au point de devenir comme un oisillon ou comme une mouche. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, Satan est appelé al-waswâs al khannâs (2), car il suggère de mauvaises pensées (waswasa) à l'homme. Mais, dès que celui-ci se souvient d'Allah le Très Haut, Satan se retire en se recroquevillant (khanasa)."

Par conséquent, le dhikr est une forteresse imprenable et une protection puissante contre Satan le maudit, contre ses suggestions et les mauvaises pensées qu'il souffle en l'homme, et ce, au moment de manger, de boire, d'avoir des rapports conjugaux, d'entrer ou de sortir [de la maison ou de la mosquée], de se réveiller, le matin et le soir, après les prières, ou en quittant une assemblée. Or, an Nasaï, son élève Ibn As Sounni, mais aussi Ibn al Qayyim et An Nawawi رحمهم الله  ont rassemblé les Adhkar dans des ouvrages. Celui qui le veut peut donc facilement y avoir accès.

Voici enfin quelques bénéfices du Dhikr, tirés du Sahîh Al Wâbil As Sayyib :

1. Il chasse Satan qu'il dompte et brise.

2. Il est une manière de plaire à Allah Tout Puissant.

3. Il chasse l'angoisse et les soucis du coeur.

4. Il apporte joie et épanouissement au coeur.

5. Il raffermit [la foi dans] le coeur et le corps.

6. Il rend le visage rayonnant et remplit le coeur de lumière.

7. Il rend le visage digne, agréable et éclatant de beauté.

8. Il suscite l'amour qui est l'esprit même de l'islam, le pivot de la religion, et le secret du bonheur et du salut. Or, Allah a assigné à chaque chose une cause, et la cause de l'amour est la permanence du Dhikr. Par conséquent, que celui qui désire obtenir l'amour d'Allah Tout Puissant se souvienne abondamment de Lui. En effet, de même que les enseignements religieux prodigués par un cheikh que l'on repasse une fois le cours terminé sont la porte de l'acquisition de la science religieuse, de même le Dhikr est la porte de l'amour, et la voie royale la plus directe menant à l'amour d'Allah.

9. Il suscite chez l'homme le sentiment d'être en permanence observé par son Seigneur, jusqu'à atteindre le degré de l'excellence (Ihsân) consistant à adorer Allah comme s'il Le voyait. Par conséquent, l'insouciant qui néglige le dhikr ne pourra jamais atteindre le degré de l'excellence, de même que celui qui reste assis ne pourra jamais regagner sa demeure.

10. Il suscite le retour à Allah Tout Puissant. Par conséquent, lorsque l'homme ne cesse de revenir à son Seigneur par le dhikr, il revient à Lui par son coeur à chaque instant. Allah Tout Puissant devient alors son refuge, Celui en qui il trouve sa joie de vivre, Celui vers qui se tourne son coeur, et son asile en cas de malheur.

11. Il rapproche le croyant de son Seigneur, si bien que plus il se souvient d'allah Tout Puissant, plus il est proche de Lui, et, inversement plus il délaisse le dhikr, signe de son insouciance, plus il est éloigné de Lui.

12. Il ouvre au serviteur d'Allah l'une des portes de la connaissance de son Seigneur, si bien que plus il multiplie le dhikr, plus il connaît Allah.

13. Il suscite la crainte et la vénération du Seigneur Tout Puissant, car le Dhikr s'est emparé de son coeur et qu'il est en permanence en présence d'Allah le Très Haut. Inversement, l'insouciant celui qui délaisse le dhikr, ne craint son Seigneur que de manière limitée.

14. Allah Se souvient de celui qui se souvient de Lui, comme le Très Haut le dit dans ce verset :

فَٱذۡكُرُونِىٓ أَذۡكُرۡكُمۡ

Souvenez-vous de Moi donc, Je me souviendrai de vous.

s2v152

Et s'il n'y avait, dans le dhikr, que ce mérite, il serait bien suffisant. En outre, le Messager d'Allah (ﷺ), parmi les paroles qu'il rapporte de son Seigneur le Très Haut, pureté à Lui, a dit : "Quiconque se souvient de Moi en lui-même, Je Me souviens de lui en Moi-Même, et quiconque Me mentionne en public, Je le mentionne devant un public meilleur [les anges]."

15. Il donne vie au coeur : J'ai (3) entendu Cheikh Al Islâm Ibn Taymiyyah رحمه الله, affirmer ce qui suit : "Le dhikr pour le coeur est à l'image de l'eau pour le poisson. Dans quel état se trouve le poisson hors de l'eau ?"

16. Il efface les péchés. En effet, le dhikr fait partie des bonnes actions les plus méritoires. Or, l'on sait que les bonnes actions font disparaître les mauvaises.

Voici donc certains des effets bénéfiques du dhikr mentionnés par Ibn al Qayyim رحمه الله. Le reste, des plus intéressants pour le coeur et le corps,  est à lire dans Sahîh Al Wâbil as Sayyib. C'est en effet par cela que l'on pourra atteindre le bonheur terrestre et la félicité dans l'au-delà.

Remarque : Quand peut-on dire que le serviteur d'Allah fait partie de ceux qui se souviennent fréquemment d'Allah, ceux que mentionne le verset qui suit :

وَٱلذَّٲڪِرِينَ ٱللَّهَ كَثِيرً۬ا وَٱلذَّٲڪِرَٲتِ

... invocateurs souvent d’Allah et invocatrices

s33v35

Par ailleurs, dans un hadith rapporté par Mouslim, le Messager d'Allah (ﷺ) a dit : "Les Moufarridoun ont devancé tous les autres." Les compagnons demandèrent : "Qui sont les moufarridoun, Messager d'Allah ?" Il répondit : "Les hommes et les femmes qui se souviennent souvent d'Allah." Dans Al Adhkâr (1/57), l'imam An Nawawi رحمه الله , affirme ce qui suit : "On demanda à Cheikh Abou 'Amr ibn As Salâh رحمه الله , à partir de quand fait-on partie des hommes et des femmes qui se souviennent souvent d'Allah. Il répondit : "Quiconque prononce assidûment les formules de dhikr rapportées de source sûre du Prpophète (ﷺ), matin et soir, dans les différentes situations et aux deux différents moments du jour et de la nuit, formules que l'on trouve dans le livre intitulé 'Amal Al Yawm wa Al Laylah,  celui-ci ou celle-ci fait partie des hommes et des femmes qui se souviennent souvent d'Allah."


1 | Ce hadith a été authentifié par notre père رحمه الله , dans As Sahîh Al Mousnad (285)

2 | Notamment dans la dernière sourate du Qur'ân An Nas

3 | Celui qui s'exprime ici est Ibn al Qayyim (NdT)

📗 Les Ruses de Satan - Umm 'Abdillah al Wadi'iya - p276/279