Quelques points sur Zakat al Fitr (l'aumône de la rupture du jeûne de Ramadan).



Qu'est ce que zakat al-fitr ?

Cheikh al 'Outhaymine رحمه الله, a été interrogé au sujet de zakat al-fitr.

Il a répondu : Zakat al-fitr est un sa' de nourriture que l'homme donne à la fin du ramadan. L'objectif étant de remercier Allah pour le bienfait du fitr (la rupture) et de la fin du ramadan et d'extérioriser cela. C'est pour cela qu'elle a été appelée zakat al-fitr. Elle devient obligatoire lors du coucher du soleil la veille du 'Id. Donc si un enfant né après le coucher du soleil, la veille du 'id, elle n'est pas obligatoire pour lui. De même que l'homme qui meurt la veille du 'id, avant le coucher du soleil, elle n'est pas obligatoire pour lui car il est mort avant que la cause de l'obligation soit présente.

Le jugement de zakat al-fitr ?

Cheikh al 'Outhaymine رحمه الله, a été interrogé au sujet du jugement de zakat al-fitr ?

Il a répondu : Zakat al-fitr est une obligation qu'a préscrite le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم, comme l'a dit 'Abd Allah ibn 'Umar رضي الله عنهم  : "Le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) a prescrit zakat al-fitr (l'aumône de la rupture) du ramadan : un sa' de dattes ou un sa' d'orge." Et Ibn 'Abbas رضي الله عنهم a dit : "Le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) a prescrit zakat al-fitr, c'est une purification pour le jeûneur des paroles futiles et des propos obscènes et une nourritures pour les pauvres."

 

Pour qui zakat al-fitr est obligatoire ?

Cheikh al 'Outhaymine رحمه الله, a été interrogé au sujet de ceux pour qui la zakat al-fitr est obligatoire.

Il a répondu : Elle est obligatoire pour tous musulman, homme ou femme, enfant ou âgé, qu'il est jeûné ou non. Par exemple, s'il était voyageur et n'a pas jeûné, elle est tout de même obligatoire pour lui. En ce qui concerne ceux pour qui elle est recommandée, nos jurisconsultes, qu'Allah leur fasse miséricorde, ont mentionné qu'il est recommandé de la verser pour le foetus qui est dans le ventre mais ce n'est pas obligatoire.

Il est interdit de refuser de la verser, car c'est une manière de se révolter contre ce que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a prescrit comme nous venons de le voir dans le hadith d'Ibn 'Umar ; et il est connu que délaisser une obligation est interdit et que c'est un péché et une désobeissance.

 

A qui zakat al-fitr doit-elle être versée ?

Cheikh al 'Outhaymine رحمه الله, a été interrogé au sujet de ceux à qui zakat al-fitr doit être versée.

Il a répondu : Elle ne peut être versée qu'aux pauvres comme cela est mentionné dans le hadith d'Ibn 'Abbas رضي الله عنهم, qui a dit : "Le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) a prescrit zakat al-fitr, c'est une purification pour le jeûneur des paroles futiles et des propos obscènes et une nourriture pour les pauvres."

 

J'habite avec mes parents, dois-je verser la zakat ?

Cheikh al 'Outhaymine رحمه الل a répondu à cette question : Je suis un jeune célibataire et j'habite avec mon père et ma mère. Est-ce mon père qui doit verser la zakat du ramadan pour moi ou bien doit-elle être versée de mon argent personnel ? Faites nous profiter de votre réponse, qu'Allah vous rétribue en bien.

Zakat al-fitr est une obligation d'après le hadith d'Ibn 'Umar رضي الله عنهم : "Le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) a prescrit zakat al-fitr (l'aumône de la rupture) du ramadan : un sa' de dattes ou un sa' d'orge, pour le petit et le grand, l'homme libre et l'esclave, l'homme et la femme parmi les musulmans." Et comme toutes les autres obligations, chaque personne est tenue de l'accomplir pour elle-même. Tu es donc tenu de la verser pour toi-même, même si tu as ton père ou ton frère. De la même manière, l'épouse est tenue de la verser pour elle-même, même si elle a son époux.

Mais si le chef du foyer souhaite la verser pour toute sa famille alors il n'y a pas d'inconvénient en cela. Ainsi, si le père de ce questionneur prend en charge ses dépenses et désire verser la zakat pour lui, c'est-à-dire pour son fils, il n'y a pas d'incnvénient ni de mal en cela.

La question suivante a été posée au Comité Permanent des Recherches Scientifique et de la Délivrance des Fatwas : J'habite avec mon père dans sa maison, je suis marié et j'ai des enfants. Est-il permis à mon père de verser zakat al-fitr pour moi et mes enfants ?

Il ont répondu : Il n'y a pas de mal à ce que ton père verse zakat al-fitr pour toi, tes enfants et ton épouse. et ceci tiens lieu de zakat al-fitr. Et si tu la verses avec ton argent pour toi et ceux qui sont à ta charge, alors ceci est meilleur car c'est toi qui es concerné par cela. Et c'est Allah qui accorde la réussite. Et que la prière et le salut d'allah soient sur notre Prophète ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

[ Membre : Salih al Fawzan Vice Président : 'Abd al 'Aziz Ali Cheikh Président : 'Abd al 'Aziz Ibn Baz ]

 

Verser zakat al-fitr pendant les dix premiers jours ?

Cheikh al 'Outhaymine رحمه الله , a été interrogé sur le jugement du versement de zakat al-fitr pendant les dix premiers jours de Ramadan.

Il a répondu : Zakat al-fitr est appelée ainsi car sa cause est la rupture (al-fitr). Donc si la fin du ramadan est la cause de cette expiation, elle doit donc être liée à celle-ci et ne pas la devancer. Sachant cela, le meilleur moment pour la verser est le jour du 'id, avant la prière. Cependant, il est permis de la verser un ou deux jours avant afin de faciliter cela à celui qui la verse et celui qui la reçoit. Quant au fait de la verser avant cela, l'avis prépondérant parmi les avis des gens de science est que cela n'est pas permis. Elle est donc deux temps durant lesquels elle peut être versée :

- Un temps de permission : qui est un ou deux jours avant le 'id.

- Un temps préférable : qui est le jour du 'id avant la prière.

Quant au fait de la verser après la prière (du 'id), alors ceci est interdit et elle ne sera pas valide d'après le hadith d'Ibn 'Abbas رضي الله عنهم : "Quiconque la verse avant la prière alors c'est une zakat acceptée, et quiconque la verse après la prière alors c'est une aumône comme une autre." Sauf s'il ignore que c'est le jour du 'id, comme celui qui est dans le désert par exemple et qui ne l'apprend que tardivement ou d'autres situations semblables. Dans ce cas, il n'y a pas d'inconvénient à ce qu'il la verse après la prière du 'id et elle sera comptée comme zakat al-fitr.

 

Quelle est la mesure de zakat al-fitr ?

Cheikh al 'Outhaymine رحمه الله a répondu à : Quelle est la mesure de zakat al-fitr ?

La mesure de zakat al fitr est un sa' de nourriture selon le sa' prophétique, dont le poid est de 2,400 kg pour le bon blé (le froment) ou ce qui est d'une même pesée comme les lentilles.

 

Jugement de verser zakat al-fitr en argent à la place de la nourriture.

De nos jours, beaucoup de pauvres disent préferer recevoir zakat al-fitr en argent au lieu de la nourriture. Ils disent que cela est plus profitable. Donc est-il permis de verser la zakat al-fitr en argent ?

Réponse de Cheikh al 'Outhaymine رحمه الله : Nous sommes d'avis qu'il n'est pas permis de verser zakat al-fitr en argent, quelle que soit la situation. Elle doit plutôt être versée en nourriture. et s'il le souhaite, le pauvre peut vendre cette nourriture et profiter de l'argent de la vente. quant au donateur, il est obligatoire pour lui de la verser en nourriture. Et il n'y a pas de différence entre donner un des aliments qui était présent à l'époque du Prophète (صلى الله عليه وسلم) ou bien un des aliments présents de nos jours. Et à notre époque, il est certainement plus profitable de donner du riz plutôt que du blé. Car la préparation du riz ne demande pas d'effort ni de fatigue, car il n'y a pas besoin de le moudre, ni de le pétrir ou autre. L'objectif est que cela soit profitable pour les pauvres. Et il est rapporté dans l'authentique d'Al Boukhari d'après Abou Sa'id al Khoudri رضي الله عنه  : "Nous avions pour habitude du temps du Prophète (صلى الله عليه وسلم) de la verser d'un sa' de nourriture. Et notre nourriture était les dattes, l'orge, les raisins secs et le fromage." Lorsque l'homme la donne en nourriture, il doit donc choisir la nourriture la plus profitable pour les pauvres, et cela diffère selon les époques.

Quant au fait de la verser en argent, en vêtements, en mobilier ou en ustensiles, ceci n'est pas valide et ne l'affranchit pas de son obligation d'après la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) : "Quiconque accomplit une oeuvre que nous n'avons pas ordonnée, son oeuvre sera rejetée."

 

Question posée à Cheikh Zayd Muhammad Al-Madkhali حفظه الله , par une personne de Belgique : Est-il permis de verser zakat al-fitr en argent ?

Il a répondu : Non car il est rapporté que zakat al-fitr doit être versée en nourriture. L'argent était présent à l'époque du Prophète (صلى الله عليه وسلم), mais aucun de ses compagnons n'a versé la zakat al-fitr en argent. Et de même si certains jurisconsultes ont dit cela, leur parole est rejetée car elle contredit la sunnah. La sunnah est de la verser en nourriture présente dans le pays et non pas en argent.

[ Lien avec audio : http://an-nassiha.com/index.php/zakat-al-fitr2/67-est-il-permis-de-verser-zakat-al-fitr-en-argent.html ]

 

Dans notre pays, zakat al-fitr est donnée en argent sous prétexte que les pauvres ne veulent pas de céréales ou autres. Que doit-on faire ?

Cheikh al Fawzan حفظه الله a répondu : Cette affaire ne revient pas aux pauvres. C'est une adoration qui doit être accomplie comme elle a été rapportée du Prophète (صلى الله عليه وسلم). et celui qui ne veut pas de nourriture n'est pas dans le besoin, donne-la donc à celui qui est dans le besoin qui prend la nourriture.

[ Lien avec audio : http://an-nassiha.com/index.php/zakat-al-fitr2/68-peut-on-donner-de-l-argent-si-les-pauvres-refusent-la-nourriture.html

 

A ceux qui prétendent que verser la zakat al-fitr en argent est préférable !

Cheikh Muhammad Nassirouddin al Albani رحمه الله, a dit : "Lorsqu'un homme vient et dit : Nous versons la valeur de la zakat en argent, ceci est plus bénéfique pour les pauvres ! Il s'est alors trompé deux fois.

La première c'est qu'il s'est opposé au texte car l'affaire est liée à l'adoration. Ceci est le moins que l'on puisse dire.

La seconde est très dangereuse, car cela insinue que lorsque le Sage Legislateur - qui n'est autre que le Seigneur de l'univers - a révélé à Son noble Prophète de prescrire à la communauté le fait de donner un sa' de ces aliments, Il ne connaissait alors pas l'intérêt des pauvres comme l'ont connu ceux-là qui prétendent que verser la valeur est préférable ..."

[ Silsilat-oul-houda wan-nour K7 n°274 ]

 

Jugement du versement de nourritures autres que celles citées dans les textes.

Cheikh Ibn Baz رحمه الله, a répondu à cette question : Est-il permis de verser zakat al-fitr en céréales comme le riz, le maïs, l'orge, le millet mais si elles sont encore dans leur écorce ?

Ceci est permis si elles font partie de la nourriture des gens du pays, selon l'avis prépondérant des deux avis des savants, mais après avoir retiré leur écorce d'après la parole d'Allah :

يَـٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُوٓاْ أَنفِقُواْ مِن طَيِّبَـٰتِ مَا ڪَسَبۡتُمۡ

Ô les croyants ! Dépensez des meilleures choses que vous avez gagnées

s2 v267

Et car il est ainsi plus à même de s'affranchir de cette obligation et cela est plus convenable pour le pauvre. A l'exception de l'orge, il n'est pas obligatoire de l'éplucher car cela est compliqué. Mais s'il donne du riz ou une autre céréales qui se conserve mieux dans son écorce, alors il n'y a pas d'inconvénient, in shaa Allah à les donner ainsi à condition de s'assurer de donner la quantité obligatoire de céréale épluchée, en prenant en considération les intérêts du donneur et du pauvre.

 

Zakat al-fitr pour le foetus ?

Question posée au Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas dans la fatwa n°1474 : doit-on payer zakat al-fitr pour l'enfant qui est dans le ventre de sa mère ?

Cela est recommandé car 'Outhman رضي الله عنه l'a fait mais ce n'est pas obligatoire car aucune preuve n'indique cela. Et c'est Allah qui accorde la réussite. Et que la prière et le salut d'Allah soient sur notre Prophète (صلى الله عليه وسلم) ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

Donner zakat al fitr aux pauvres parmi les proches.

Cheikh al 'Outhaymine رحمه الله , a été interrogé au sujet du jugement du versement de zakat al-fitr aux pauvres parmi les proches ?

Il a répondu : Il est permis de verser zakat al-fitr ainsi que la zakat sur les biens aux pauvres parmi les proches. Il est même préférable de la verser aux proches plutôt qu'aux autres car la verser aux proches est une aumône et un maintien du lien de parenté. Cela est donc permis mais à condition que cela ne soit pas une manière de prémunir son argent. Et ceci a lieu lorsque le pauvre fait partie de ceux que le riche est obligé de prendre en charge. Dans cette situation, il lui est interdit de subvenir à ses besoins en lui versant la zakat, car en faisant cela il a en réalité conservé son argent avec ce qu'il lui a donné de la zakat.

Ceci n'est pas permis, ce n'est pas licite. Mais si ce proche ne fait pas partie de ceux qu'il est obligé de prendre en charge, il peut alors lui verser la zakat. Il est même préférable de la verser à un proche plutôt qu'à un autre d'après la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) : "L'aumône que tu fais à un proche est une aumône et un maintien du lien de parenté."

 

 

Recueil de Fatwas concernant Zakat al-Fitr | Traduit par http://an-nassiha.com/