Une affiliation à autre que l'islam ?


Abû al 'Abbâs a dit : "Tout affiliation à autre que l'islam ou au Coran, comme la lignée, le pays, la race, la tendance, ou la voie font partie des slogans païens."

Abû al 'Abbâs, c'est Cheikh al Islam Ibn Taymiya (رحمه الله). Il se propose ici de donner la définition de la jâhiliya. Soit, tout affiliation à autre que l'islam est qu'au Coran. Le musulman doit s'affilier à sa religion. Il  n'est pas permis de se vanter de sa tribu, de son pays, ou de sa lignée. Tous les musulmans sont pareils, il n'y a aucune différence entre eux, à l'exception de ceux qu'Allah a confié une spécificité comme les Lieux saints de Médine et de la Mecque. Tous les autres endroits ont la même valeur que ce soit en Orient ou au Maghreb. Il ne faut pas s'enorgueillir de sa lignée, de son pays ou de sa race, en se vantant d'être arabe et en traitant les autres de non-arabes. Il n'est pas permis de mal tarité son frère : "Les croyants ne sont autres que des frères" [Les appartements v10].

Les arabes et les non-arabes, les hommes et les djinns sont des frères en islam. "L'école de jurisprudence" : Le madhhab, ou l'école de fiqh, comme le hanafisme, le maléïkisme, le chafi'isme, le hanbalisme, et le littéralisme (adh dhâriyya), etc. Il est interdit de s'y attacher aveuglément. Seuls les textes font autorités. Toute opinion conforme aux textes, nous la faisons notre, indépendamment du fait qu'elle coïncide ou non avec celle de notre imam. Tous les savants sont nos référence, qu'Allah soit loué. Je parle des savants de la sounna, comme Abû Hanîfa, Ash Chafi'i, Mâlik et Ahmed. Nous ne faisons pas de distinction entre eux. Nous ne devons pas suivre aveuglément une école, mais il faut suivre a vérité, là où elle se trouve.

"La voie" (tarîqa), il s'agit des voies souffis. Chaque groupe soufi à sa propre tarîqa et son maître qu'il suit aveuglément. Il existe de nombreuses tarîqa, comme la naqshbandiya, atîjâniya, al urhâniya, al qâdiriya etc. Il n'y a pas de division dans l'islam. Les mususlmans sont des frères et suivent une seule religion. Ces voies n'ont aucune légitimité. Malheureusement, Satant a joué de sa ruse contre eux. Nous avons le devoir de former un seul groupe, et de mettre en pratique le Coran et la Sounna, conformément à la pratique des pieux prédécesseurs.

"Font partie des slogans païens." Cheikh al Islam considère que toutes ces affiliations font partie des slogans païens : "Celui qui s'affilie à autre que l'islam par des slogans digne de l'ère païenne, dites-lui ouvertement de mordre le sexe de son père !" [1]

 

[1] Rapporté par Ahmad (21236), selon 'Ubaï ibn Ka'b (رضي الله عنه).

📗 Les mérites de l'islam - Muhammad ibn 'Abd al Wahhab (رحمه الله) commentaires de Cheikh al Fawzan (حفظه الله) p45/46