Le rêve et le cauchemar


عن اَبي قتادة رضي الله عنه قال : "قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : (الرويا الصلحة من الله، والحلم من الشيطان، فاءِدا رأَى أَحدكم ما يحب، فلا يحدث به إِلا من يحب، وإِدا رأَى ما يكره، ليتعود بآلله من شرها، ومن شر الشيطان، وليتفل ثلاثا، ولا يحدث بها أَحدا، فاءِنها لن تضره.)

Abû Qatâdah (رضي الله عنه) rapporte que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le rêve vertueux émane d'Allah et le cauchemar est causé par Satan. Si l'un de vous voit en rêve une chose qui le réjouit, il ne doit en parler qu'aux personnes qu'il aime. Si en revanche, il fait un cauchemar, il doit alors invoquer la protection contre le mal de ce mauvais rêve et contre le mal de Satan en crachotant trois fois. Qu'il n'en parle à personne, et ce cauchemar ne lui causera aucun tort."

Rapporté par Al Bukhari, livre de l'interprétation des rêves (6594). Muslim, livre des rêves (2261)


Commentaire

  • Ce hadith indique que le rêve vertueux vient d'Allah. L'expression "rêve vertueux" désigne tout rêve exempt des insufflations de Satan et de ses suggestions. En effet, quand l'être humain s'endort, son âme quitte son corps, et, s'étant en quelques sort émancipée de son versant charnel, elle est apte à recevoir de nombreux enseignementset inspirations. L'âme gagne en sensibilité au contact de ce qu'Allah lui inspire, et de ce que les anges lui insufflent pendant son sommeil. Le serviteur se réveille alors conscient désormais de certaines connaissances qui lui étaient auparavant inconnues. Il peut ainsi se remémorer des informations qu'il avait négligées, prendre conscience de certains concepts dont la connaissance ou la mise en pratique lui seront bénéfiques, se compte de dangers religieux ou temporels dont il ne se doutait pas, être touché par un rappel, espérer une récompense divine, craindre les conséquences néfastes d'oeuvres que ce serviteur pratique ou à l'intention de pratiquer, ou enfin prendre conscience des détails de certains cas pratiques permettant de les mettre de les mettre en relation avec les règles religieuses?
  • Toutes ces choses que nous avons mentionnées sont une preuve que le rêve en question est un rêve vertueux. Or, le rêve vertueux représente un quarante-sixième de la prophétie, et tout ce qui émane de la prophétie ne peut être un mensonge.

Il suffit pour s'en convaincre de méditer sur le rêve que le Prophète (ﷺ) a fait, et qu'Allah mentionne dans le verset suivant :

إِذۡ يُرِيكَهُمُ ٱللَّهُ فِى مَنَامِكَ قَلِيلاً۬‌ۖ وَلَوۡ أَرَٮٰكَهُمۡ ڪَثِيرً۬ا لَّفَشِلۡتُمۡ وَلَتَنَـٰزَعۡتُمۡ فِى ٱلۡأَمۡرِ وَلَـٰڪِنَّ ٱللَّهَ سَلَّمَ‌ۗ إِنَّهُ ۥ عَلِيمُۢ بِذَاتِ ٱلصُّدُورِ

En songe, Allah te les avait montrés peu nombreux ! Car s’Il te les avait montrés nombreux, vous auriez certainement fléchi, et vous vous seriez certainement disputés à propos de l’affaire. Mais Allah vous en a préservés. Il connait le contenu des cœurs.

❰ Sourate Al Anfal v43 ❱

Grâce à ce rêve, combien d'intérêts ont été préservés ! Et combien de maux ont été évités !

  • Il en va de même pour la parole d'Allah (ﷻ) suivante :

لَّقَدۡ صَدَقَ ٱللَّهُ رَسُولَهُ ٱلرُّءۡيَا بِٱلۡحَقِّ‌ۖ لَتَدۡخُلُنَّ ٱلۡمَسۡجِدَ ٱلۡحَرَامَ إِن شَآءَ ٱللَّهُ ءَامِنِينَ مُحَلِّقِينَ رُءُوسَكُمۡ وَمُقَصِّرِينَ لَا تَخَافُونَ‌ۖ فَعَلِمَ مَا لَمۡ تَعۡلَمُواْ فَجَعَلَ مِن دُونِ ذَٲلِكَ فَتۡحً۬ا قَرِيبًا

Allah a été véridique en la vision par laquelle Il annonça à Son messager en toute vérité : vous entrerez dans la Mosquée Sacrée si Allah veut, en toute sécurité, ayant rasé vos têtes ou coupé vos cheveux, sans aucune crainte. Il savait donc ce que vous ne saviez pas. Il a placé en deçà de cela (la trêve de Houdaybiya) une victoire proche.

❰ Sourate Al Fath v27 ❱

Combien importante fut l'augmentation de la foi et la certitude que cette vision engendra ! Et sa réalisation fut un miracle divin grandiose.

  • Méditons également sur la vision qu'eut le roi d'Egypte, et l'interprétation qu'en fit Yûsuf le véridique. Celle-ci s'étant réalisée comme il l'avait prédit? Allah lui accorda la responsabilité de gérer les récoltes à venir conformément au contenu de la vision en question. Par ce biais, de grands bienfaits et intérêts en découlèrent ; les gens furent à l'abris du besoin et de la nécessité, et Allah éleva Yûsuf vers de hauts degrés, bien au dessus des gens.
  • Méditons également les rêves qu'eurent 'Abd Allah ibn Zayd et 'Umar ibn Al-Khattab - qu'Allah les agrée tous deux - concernant les deux appels à la prière (Adhân et Iqâmah), et comment ces rêves furent la cause de l'institution de ces deux pratiques qui représentent un des plus éminents symboles religieux de l'Islam.
  • Les rêves prémonitoires que font les prophètes, les saints et les gens vertueux, mais aussi le commun des musulmans et autres, sont connus. Les intérêts et fruits en découlant sont innombrables. Ces rêves font partie des bienfaits qu'Allah déverse sur Ses serviteurs. Ils sont un heureux présage pour les croyants, incitent les serviteurs insouciants à se ressaisir, font office de rappel pour ceux qui se détournent de la voie droite, et sont une preuve décisive à l'encontre des rebelles.
  • Quant au cauchemar, il est consécutif aux manipulations de l'âme par Satan, qui l'effraye par ce biais et la plonge dans la confusion, en lui faisant voir des choses qui lui causeront des soucis et de la peine, ou suciteront en elle une joie excessive la poussant à s'enfler d'orgueil, à avoir un comportement innaproprié, ou à sombrer dans le mal, la perversité et l'avidité.

Le Prophète (ﷺ) a donc ordonné au musulman en proie aux cauchemars de prendre les mesures adéquates permettant d'en dissiper les effets négatifs. On compte parmi ces mesures :

- Le fait de n'en parler à personne. En effet, passer sous silence un cauchemar que l'on a eu en atténue - voire en annule - les conséquences.

- Le Prophète (ﷺ) a également ordonné de crachoter trois fois sur le côté gauche et d'invoquer la protection d'Allah contre Satan le maudit. En effet, ce dernier est la cause et la source de ce cauchemar.

- Enfin, pour que son coeur s'apaise, le serviteur devra se convaincre que ce mauvais rêve ne peut lui nuire, et devra être confiant au sujet du fait que les mesures préconisées par le Prophète (ﷺ) pour repousser les conséquences néfastes d'un cauchemar sont effectives.

  • Concernant les rêves vertueux, il incombe au serviteur d'être reconnaissant envers Allah pour les lui avoir insufflés, et il Lui demandera de faire en sorte qu'ils se réalisent. Le serviteur pourra également en faire part aux personnes qu'il aime et qui l'apprécient en retour, afin de leur faire partager sa joie, et qu'ils invoquent Allah en sa faveur. Il ne devra pas en parler aux personnes qu'il n'aime pas, car ces dernières risquent de gâcher sa joie en interprétant son rêve d'une manière sournoise et conforme à leurs propres intérêts, voire en tentant - par tous les moyens et par pure jalousie - d'empêcher la réalisation de ce rêve vertueux.
  • C'est d'ailleurs la raison pour laquelle lorsque le Prophète Yûsuf fit par à son père de son rêve qu'il avait eu, et dans lequel le soleil, la lune et onze astres se prosternaient devant lui, son père lui dit :

قَالَ يَـٰبُنَىَّ لَا تَقۡصُصۡ رُءۡيَاكَ عَلَىٰٓ إِخۡوَتِكَ فَيَكِيدُواْ لَكَ كَيۡدًا‌ۖ إِنَّ ٱلشَّيۡطَـٰنَ لِلۡإِنسَـٰنِ عَدُوٌّ۬ مُّبِينٌ۬

«Ô mon fils, dit-il, ne raconte pas ta vision à tes frères car ils monteraient un complot contre toi ; le Diable est certainement pour l’homme un ennemi déclaré.

❰ Sourate Yûsuf v5 ❱

Il faut d'ailleurs savoir qu'il vaut mieux - dans la mesure du possible - ne pas divulguer aux ennemis les bienfaits qu'Allah nous a octroyés, à moins que cela ne permette la réalisation d'un intérêt d'une importance telle qu'elle contrebalance les inconvénients liés à la divulgation des bienfaits divins.

  • Enfin, sache que les rêves vertueux peuvent se manifester de manière explicite et doivent être interprétés au pied de la lettre, comme ce fut le cas pour les rêves [de 'Abd Allah ibn Zayd et 'Umar ibn Al-Khattab] au sujet de l'Adhân.

Parfois, néamoins, le rêve met en scène des éléments matériels qui sont une métaphore représentant des concepts précis, ou prennent la forme d'indices symbolisant d'autres éléments matériels, comme ce fut le cas dans le rêve du roi d'Egypte. Tous ces symboles et métaphores sont fonction de la persnne faisant le rêve, de son époque, de ses habitudes et des différentes situations qu'elle a vécues.


L'explication de 99 hadiths concis. Cheikh 'abd ar Rahman ibn Nâsir as-Sa'di رحمه الله, p261/263

 

Retranscription admin sounnahtime

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source, et ne rien modifier au texte.