Chap.23 | Ordonner le bien et interdire le mal


Allah (ﷻ) dit:

 ﴾ "Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce sont eux qui réussiront.'' ﴿

Ali 'Imran · La Famille de Imran | v104

 ﴾ "Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah.'' ﴿

Al 'Imran · La Famille de Imran | v110

 ﴾ "Accepte ce qu'on t'offre de raisonnable, commande ce qui est convenable et éloigne toi des ignorants.'' ﴿

Al A'raf · Les Murailles | v199

  "Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable.'' ﴿

At Tawbah · Le Repentir | v71

  "Ceux des Enfants d'Israël qui n'avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu'ils désobéissaient et transgressaient. Ils ne s'interdisaient pas les uns aux autres ce qu'ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu'ils faisaient!.'' ﴿

Al Maida · La Table Servie | v78.79

   "Et dis: "La vérité émane de votre Seigneur. Quiconque le veut, qu'il croie, et quiconque le veut qu'il mécroie.'' ﴿

Al Kahf · La Caverne | v29

  "Expose donc clairement ce qu'on t'a commandé." ﴿

Al Hijr | v94

  "Nous sauvâmes ceux qui (leur) avaient interdit le mal et saisîmes par un châtiment rigoureux les injustes pour leurs actes pervers." ﴿

Al A'raf · Les Murailles | v165

Les versets concernant ce chapitre sont nombreux et notoires.

article separator1

| 184 | Abou Sa'd Al-Khoudri rapporte qu'il entendit le Messager d'Allah (ﷺ) dire: "Quiconque, parmi vous, voit une chose répréhensible, qu'il la change par sa main, s'il ne le peut pas, alors par sa langue, et s'il ne le peut pas, alors par son cœur, et c'est là le plus bas degré de la foi". Mûslim

article separator1

| 185 | D'après Ibn Mas'oud, le Messager d'Allah (ﷺ) a dit: "Aucun Prophète ne fut envoyé avant moi à une nation sans qu'il n'eût dans celle-ci des disciples et compagnons qui suivaient sa voie et obéissaient à ses ordres. Puis leurs succédèrent des gens qui disaient ce qu'ils ne faisaient pas, et faisaient ce qui ne leur était pas prescrit. Celui qui combat ces deniers de la main est un croyant, celui qui les combat par la langue est un croyant et celui qui les combat avec le cœur est un croyant. En dessous de cela, il ne reste pas la moindre trace de foi". Mûslim

article separator1

| 186 | Aboul-Walîd 'Oubâda ibn As-Sâmit rapporte ce qui suit: "Nous avons prêté serment au Messager d'Allah (ﷺ) d'écouter et d'obéir à ceux qui détiennent le pouvoir dans l'adversité comme dans l'aisance, dans ce qui nous plaît comme dans ce qui nous répugne, malgré leurs privilèges et de ne pas leur disputer le pouvoir sauf si l'on constate chez eux une incroyance flagrante et dont nous détenons la preuve venant d'Allah. Nous avons également fait le serment de dire la vérité où que nous soyons sans craindre les reproches de qui que ce soit". Bûkhari & Mûslim

article separator1

| 187 | D'après An-Nou'man ibn Bachîr, le Messager d'Allah (ﷺ) a dit: "Celui qui respecte les obligations et les interdictions d'Allah et celui qui les viole ressemblent à des gens qui tirèrent au sort leurs places dans un bateau, les uns se retrouvant sur le pont et les autres à fond de cale. Ces derniers doivent passer par les premiers sur le pont pour pouvoir puiser de l'eau. Ils se disent: "si nous creusions un trou dans notre partie du bateau nous éviterions de déranger ceux d'en haut". Si ces derniers les laissaient faire, ils périraient tous et s'ils les en empêchaient , ils auraient tous la vie sauve". Bûkhari

article separator1

| 188 | Selon la mère des croyants (lépouse du Prophète) Oumm Salama Hind bint Abî Oumayya Houdhayfa, le Prophète (ﷺ) a dit: " Des gouverneurs vous seront imposés (par vos souverains). Vous approuverez certains de leurs actes et en désapprouverez d'autres. Celui qui les réprouvera en son for intérieur n'aura pas à rendre de comptes. Celui qui leur montrera sa désapprobation se sera préservé (du péché), mais celui qui les acceptera et les suivra (devra en répondre)". Les compagnons dirent: "Ô Messager d'Allah, ne devrons-nous pas les combattre?"  "Non, tant qu'ils accompliront la salât parmi vous", répondit-il. Mûslim

article separator1

| 189 | Selon la mère des croyants (l'épouse du Prophète) Oumm Al-Hakam Zaynab bin Jahch, le Prophète (ﷺ) entra un jour chez elle, effrayé, en s'exclamant: "Il n'y a pas de divinité (digne d'être adorée) en dehors d'Allah! Malheur aux Arabes! Des épreuves s'approchent d'eux. Un trou de cette taille - et il forma un cercle avec son pouce et son index - vient d'être fait dans la barrière qui retient Gog et Magog (Yajouj et Majouj)". Zaynab dit: "Ô Messager d'Allah! Périrons-nous alors qu'il y aura parmi nous des vertueux?". "Oui, répondit-il, lorsque le vice se sera répandu". Bûkhari & Mûslim

article separator1

| 190 | D'après Abou Sa'id Al-Khoudri, le Prophète (ﷺ) a dit: - Évitez de vous asseoir dans les rues. - Ô Messager d'Allah! Nous avons besoin de nous y asseoir pour discuter, dirent les compagnons. - Si vous ne pouvez vous en passer, alors donnez ses droits au chemin, dit-il (ﷺ). - Et quels sont les droits du chemin, ô Messager d'Allah? Demandèrent-ils. - Baisser le regard, ne pas nuire aux gens, rendre le salut, ordonner le convenable et interdire le blâmable, répondit-il (ﷺ). Bûkhari & Mûslim

article separator1

| 191 | D'après Ibn 'Abbâs, le Messager d'Allah (ﷺ) vit une bague en or au doigt d'un homme. Il (ﷺ) la retira et la jeta en disant: "L'un d'entre vous met-il volontairement une braise de feu dans sa main?". Lorsque le Messager d'Allah (ﷺ) s'éloigna, on suggéra à l'homme: "Prends ta bague et tires-en un quelconque profit". Il répondit: "Non, par Allah! Je ne la reprendrai sûrement pas alors que le Messager d'Allah (ﷺ) l'a jetée". Mûslim

article separator1

| 192 | D'après Abou Sa'id Al-Hasan Al-Basrî, 'Aïdh ibn 'Amr alla voir 'Oubaydoullâh ibn Ziyâd et lui dit: "Ô mon fils! J'ai entendu le Messager d'Allah (ﷺ) dire: "Les plus mauvais bergers sont ceux qui se comportent brutalement (avec leur troupeau)". Prend donc garde de ne pas être comme eux". Ibn Ziyâd lui répondit: "Assieds-toi, car tu fais partie des compagnons de Mouhammad qui n'ont aucune importance". Aïdh rétorqua:"Y a-t-il, parmi eux, des gens sans importance? Les gens sans importance sont plutôt venus après eux et n'étaient pas des compagnons". Mûslim

article separator1

| 193 | Selon Houdhayfa, le Prophète (ﷺ) a dit: "Par Celui qui tient mon âme dans Sa main! Ou bien vous ordonnerez aux gens d'accomplir le bien et leur interdirez de commettre le mal, ou alors Allah vous fera certainement goûter à Son châtiment, puis vous L'invoquerez mais en vain". At-Tirmidhi

article separator1

| 194 | Selon Abou Sa'd Al-Khoudri, le Prophète (ﷺ) a dit: "Le meilleur djihad consiste en une parole de vérité prononcée devant un souverain injuste". Abou Dâwoud et At-Tirmidhi

article separator1

| 195 | D'après Abou 'Abdillâh Târiq ibn Chihâb Al-Bajali Al-Ahmasi, un homme, alors qu'il avait mis le pied à l'étrier, interrogea le Prophète (ﷺ) : "Quel est le meilleur des djihads?" Il (ﷺ) répondit: "Une parole de vérité prononcée devant un souverain injuste". An-Nasâï

article separator1

| 196 | Selon Ibn Mas'oud , le Messager d'Allah (ﷺ) a dit: "Le vice s'installa pour la première fois dans les tribus d'Israël lorsqu'un homme en rencontrait un autre et  lui disait: "Eh toi! Crains Allah et ne commets plus ce que tu fais car c'est interdit". Puis, quand il le rencontrait le lendemain, la situation n'avait pas changé, mais cela ne l'empêchait pas de manger, de boire et de s'asseoir avec lui. Allah les dressa alors les uns contre les autres". Puis il (ﷺ) récita : [Ceux des Enfants d'Israël qui n'avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu'ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu'ils faisaient! Tu vois beaucoup d'entre eux s'allier aux mécréants. Comme est mauvais, certes, ce que leurs âmes ont préparé pour eux-même, de sorte qu'ils ont encouru le courroux d'Allah, et c'est dans le supplice qu'ils s'éterniseront. S'ils croyaient en Allah, au Prophète et à ce qui lui a été descendu, ils ne prendraient  pas ces mécréants pour alliés. Mais beaucoup d'entre eux sont pervers]. s5 v78-81

Puis (ﷺ) il ajouta: "En effet, soit vous recommandez le bien, interdisez le mal, empêchez l'injuste de commettre une injustice et l'obligez à rester sur le chemin droit, soit Allah vous dressera les uns contre les autres puis Il vous maudira comme Il les a maudits". Abou Dâwoud & At-Tirmidhi

Puis (ﷺ) il ajouta: En effet, soit vous recommandez le bien, interdisez le mal, empêchez l'injuste de commettre une injustice et l'obligez à rester sur le chemin droit, soit Allah vous dressera les uns contre les autres puis Il vous maudira comme Il les a maudits". Abou Dâwoud & At-Tirmidhi

D'après la version d'At-Tirmidhi, le Messager d'Allah (ﷺ) a dit: "Quand les israélites multiplièrent leurs péchés, leurs rabbins les condamnèrent mais en vain. Puis, ces derniers se joignirent à leurs assemblées, mangèrent et burent avec eux, jusqu'au jour où Allah les dressa les uns contre les autres. Puis Allah les a maudits par la bouche de David et Jésus fils de Marie, parce qu'ils désobéissaient et transgressaient". A cet instant, le Messager d'Allah (ﷺ), qui était jusqu'alors accoudé, s'assit et dit: "Non par Celui Qui tient mon âme dans Sa Main, (vous n'éviterez cela) que si vous obligez (les pervers) à rester sur le chemin droit".

article separator1

| 197 | Abou Bakr As-Siddîq a dit: "Ô hommes! Vous récitez ce verset: [Croyants! Ne vous souciez que de vous-mêmes. Celui qui s'égare ne vous nuira point si vous suivez le bon chemin] s5 v105 Or, j'ai entendu le Messager d'Allah (ﷺ) dire: "Si les gens voient homme commettre une injustice et ne l'empêchent pas d'agir, peu s'en faut que le châtiment d'Allah ne les atteigne tous". Abou Dâwoud & At-Tirmidhi