Chap.96 | L'adieu et les invocations à faire avant de voyager

Allah (ﷻ) dit :

"Et c'est ce que Abraham recommanda à ses fils, de même que Jacob : "Ô mes fils, certes Allah vous a choisi la religion : ne mourrez point, donc , autrement qu'en Soumis"! (à Allah).

Étiez-vous témoins quand la mort se présenta à Jacob et qu'il dit à ses fils : "Qu'adorerez-vous après moi"? - Ils répondirent : "Nous adorerons ta divinité et la divinité de tes pères, Abraham, Ismaël et Isaac, Divinité Unique et à laquelle nous sommes Soumis".

Al Baqara - La Vache | v132.133

article separator1

| 712 | Quant aux hadiths citons celui déjà mentionné (n°346) au chapitre 43 [Le devoir d'honorer les membres de la famille du Prophète (ﷺ) et leurs mérites] et rapporté par Zayd ibn Arqam : "Le Prophète (ﷺ) se leva un jour et nous fit un sermon près d'un point d'eau situé entre la Mecque et Médine, appelé Khumm. Il loua Allah, Le glorifia, nous sermonna puis déclara : "Ô gens ! Je ne suis qu'un être humain et l'appel de l'envoyé d'Allah (l'ange de la mort) est imminent et j'y répondrai. Je vous laisse deux dépôts de taille : le premier est le Livre d'Allah contenant la guidée et la Lumière. Attachez-vous à ce Livre et mettez-le en pratique." Il nous encouragea à appliquer les préceptes contenus dans le Livre et suscita en nous l'envie de les mettre en pratique. Puis il reprit : "Et [le second dépôt est] les membres de ma famille ; je vous appelle au respect d'Allah à travers les membres de ma famille." Mûslim

article separator1

| 713 | Abû Sulaymân Malik ibn al-Huwayrith rapporte : Nous étions un groupe de jeunes gens sensiblement du même âge et nous allâmes trouver le Prophète (ﷺ). Nous demeurâmes chez lui pendant vingt jours. Le Prophète (ﷺ), qui était un être clément et doux, pensa que nous avions envie de revoir nos familles. Il nous interrogea sur les membres de nos familles que nous avions laissés et nous répondîmes à ses questions. Il nous dit alors : "Retournez et demeurez auprès des vôtres ! Enseignez-leur et ordonnez-leur [l’obéissance à Allah]. Accomplissez telle salât à tel moment et telle autre à tel moment. Lorsque le temps de la salât viendra que l'un d'entre vous fasse l'appel à la prière et que ce soit le plus âgé qui dirige la prière. Bûkhari & Mûslim

Il est mentionné également dans une autre version de Bûkhari : "Accomplissez la salât comme vous m'avez vu la faire."

article separator1

| 714 | 'Umar ibn al-Khattab rapporte : J'ai demandé la permission au Prophète (ﷺ) d'accomplir le petit pèlerinage ('umra), il me l'accorda et ajouta : "Ne nous oublie pas, petit frère, dans tes invocations." Il prononça ainsi une parole que je n'échangerais pas pour tout l'or du monde. Abû Dawud & Tirmidhi (hasan sahih)

Une autre version mentionne : "Associe-nous, petit frère, à tes prières."

article separator1

| 715 | Salim ibn 'Abdillâh ibn 'Umar rapporte : Lorsqu'un homme s'apprêtait à effectuer un voyage, 'Abdullah ibn 'Umar avait coutume de lui dire : "Approche-toi de moi afin que je te fasse mes adieux comme le Prophète (ﷺ) avait l'habitude de le faire : "Je confie à Allah ta religion, ton respect du dépôt (al amâna) et tes œuvres ultimes." Tirmidhi (hasan sahih)

article separator1

| 716 | 'Abdullâh ibn Yazîd al-Khatmî rapporte : Le Prophète (ﷺ), lorsqu'il faisait ses adieux à l'armée, avait coutume de dire : "Je confie à Allah votre religion, votre respect du dépôt (al amâna) et vos œuvres ultime. Abû Dawûd (sahih)

article separator1

| 717 | Anas rapporte : Un homme vint trouver le Prophète (ﷺ) et lui dit : "Ô Prophète d'Allah, je m'apprête à voyager, invoque Allah en ma faveur." Le Prophète répondit : "Qu'Allah t'accorde la crainte." L'homme ajouta : "Accorde-moi davantage." Le Prophète reprit alors : Qu'Allah te pardonne tes péchés." L'homme réitéra : "Accorde-moi davantage." Le Prophète conclut : "Et qu'Il te facilite l'accès au bien ou que tu te trouves." Tirmdhi (hasan)