Chap.143 | La recommandation de serrer la main et de sourire aux gens que l'on rencontre


| 885 | Abou Al-Khattâb Qâtada rapporte avoir demandé à Anas: "Les compagnons du Messager d'Allah se serraient-ils la main?" "Oui", répondit-il. Bukhâri

article separator1

| 886 | D'après Anas, lorsque les gens du Yémen sont arrivés (à Médine), le Messager d'Allah (ﷺ) a dit: "Les gens du Yémen vous sont venus. Sachez qu'ils sont les premiers à avoir institué la poignée de mains en guise de salut". Abou Dâwoud

article separator1

| 887 | D'après Al-Barâ, le Messager d'Allah (ﷺ) a dit: "Il n'y a pas deux musulmans qui ne se rencontrent et ne se serrent la main sans que leurs péchés ne leur soient effacés avant qu'ils se séparent". Abou Dâwoud

article separator1

| 888 | D'après Anas, un homme interrogea le Messager d'Allah (ﷺ) :
- Ô Messager d'Allah! Quand un homme rencontre son frère ou son ami, doit-il s'incliner devant lui?
- Non, répondit-il.
- Doit-il le prendre dans ses bras et l'embrasser? Demanda l'homme.
- Non, répondit-il.
- Doit-il alors lui serrer la main? Poursuivit l'homme.
- Oui, répondit-il.
At-Tirmidhi

article separator1

| 889 | Selon Safwân ibn 'Assâl, un juif demanda à son compagnon: "Conduis-nous chez ce Prophète". Une fois en sa présence (ﷺ), ils l'interrogèrent sur neuf signes clairs". Safwân poursuivit son récit jusqu'à dire: "Ils embrassèrent la main et le pied du Messager d'Allah (ﷺ), puis dirent: "Nous témoignons que tu es un prophète". At-Tirmidhi

article separator1

| 890 | Ibn 'Oumar rapporte dans l'un de ses récits: "Nous nous sommes approchés du Messager d'Allah (ﷺ), puis nous lui avons embrassé la main". Abou Dâwoud

article separator1

| 891 | D'après 'Aïcha, Zayd ibn Hâritha arriva à Médine tandis que le Messager d'Allah (ﷺ) se trouvait chez elle. Zayd frappa à la porte, et le Prophète (ﷺ) se leva pour l'accueillir en laissant traîner ses vêtements. Il le prit alors dans ses bras et l'embrassa. At-Tirmidhi

article separator1

| 892 | Abou Dharr rapporte que le Messager d'Allah (ﷺ) lui a dit: "Ne méprise aucune bonne action, pas même le fait de rencontrer ton frère avec un visage souriant". Muslim

article separator1

| 893 | D'après Abou Hourayra, le Prophète (ﷺ) embrassa (son petit-fils) Al-Hasan, le fils de 'Ali, en présence d'Al-Aqra' ibn Hâbiss qui, voyant cela, dit: "J'ai dix enfants, et je n'en ai jamais embrassé un seul". Le Messager d'Allah (ﷺ) le regarda et lui dit: "Celui qui n'est pas miséricordieux envers les autres sera privé de la Miséricorde d'Allah". Bukhâri & Muslim