Chap.168 | Les règles à respecter au cours du voyage, dans le campement, la nuit, la façon de dormir...

| 962 | Selon Abou Hourayra رضي الله عنه , le Messager d'Allah (ﷺ) a dit: "Lorsque, dans vos voyages, vous traversez une terre abondante en pâturages, laissez-y paître vos chameaux, et quand vous traversez une terre aride, hâtez-vous avant qu'ils ne s'épuisent. Quand vous campez la nuit, écartez-vous des routes, car les bêtes les empruntent également, et les animaux venimeux s'y retrouvent la nuit". Muslim

article separator1

| 963 | D'après Abou Qatâda رضي الله عنه, lorsque le Messager d'Allah (ﷺ) faisait une halte la nuit pour se reposer au cours de ses voyages, il se couchait sur le côté droit. Mais, s'il s'arrêtait peu avant l'aube, il se contentait de lever son avant-bras (le coude sur le sol), et de poser sa tête sur la paume de sa main. Muslim

⇒ Les savants musulmans disent: "Il ne levait ainsi son avant-bras que pour éviter de dormir profondément et d'accomplir la prière du soubh en retard, voire après l'heure prescrite (le lever du soleil).

article separator1

| 965 | D'après Abou Tha'laba Al-Khouchani رضي الله عنه, lorsque les compagnons s'arrêtaient pour camper en voyage, ils avaient l'habitude de se disperser dans les sentiers de montagne et les vallées. Le Messager d'Allah (ﷺ) leur dit un jour: "Cette manière de vous disperser dans ces sentiers et ces vallées ne vous a été inspirée que par Satan". Depuis ce jour, les compagnons ne campèrent plus jamais sans se regrouper. Abou Dâwoud

article separator1

| 966 | D'après Sahl ibn 'Amr ibn Al-Handhaliyya رضي الله عنه (l'un des compagnons ayant participé au serment d'allégeance de Ridwân), le Messager d'Allah (ﷺ) passa à côté d'un chameau décharné (littéralement: "...dont le ventre était collé au dos") et dit: "Craignez Allah dans (votre manière de traiter) ces bêtes qui ne peuvent pas parler. Prenez-les comme monture quant elles en sont capables, et mangez de la viande de celles qui conviennent". Abou Dâwoud

article separator1

| 967  | Abou Ja'far 'Abdoullah ibn Ja'far رضي الله عنه a dit : "Le Messager d'Allah (ﷺ) m'a un jour fait monter en croupe derrière lui et m'a confié certaines choses que je ne divulguerai jamais à personne. 'Abdoullah ajouta: "Il (ﷺ) aimait, lorsqu'il allait faire ses besoins, se protéger des regards derrière un monticule, une construction élevée, ou encore à l'intérieur d'une palmeraie".  Muslim ⇒ Al Barqâni ajouta à cette version, selon la chaîne (isnâd) de Muslim: "Il (ﷺ) entra donc un jour dans la palmeraie d'un Ansâr où il découvrit un chameau. Lorsque l'animal vit le Messager d'Allah, il commença à blatérer, et des larmes coulèrent de ses yeux. Le Prophète (ﷺ) s'approcha alors de lui et le caressa sur la bosse et derrière l'oreille, ce qui apaisa le chameau. Ensuite, il (ﷺ) demanda: "Qui est le propriétaire de ce chameau? A qui appartient-il?" Un jeune Ansar s'avança en répondant: "Il est à moi, ô Messager d'Allah!" Il (ﷺ) lui dit: "Ne crains-tu pas Allah au sujet de cette bête dont Il t'a accordé la propriété? Ce chameau se plaint que tu l'affames et que tu l'exténues". Abou Dâwoud

article separator1

| 968 | Anas رضي الله عنه rapporte: "Lorsque nous campions, nous n'accomplissions pas de prières volontaires (nâfila) avant d'avoir dessellé nos chameaux". Abou Dâwoud