Qu’est ce que le Jour de la Rétribution ?


Toutes les louanges vont à Allah, Seigneur des univers.
Je témoigne qu'il n'y a nulle divinité digne d'être adorée si ce n'est Allah, Seul et sans associé.
Et je témoigne que Muhammad est son serviteur et messager, que les prières et les bénédictions d'Allah soient sur lui ainsi que sur sa famille et sur ses compagnons.

 

Ensuite, la parole d'Allah [le Très Haut] dans la sourate Al Infitar : « ... où ils brûleront, le Jour de la Rétribution, incapables de s'en échapper. Et qui te dira ce qu'est le Jour de la Rétribution ? Encore une fois, qui te dira ce qu'est le Jour de la Rétribution ? Le jour où aucune âme ne pourra rien en faveur d'une autre âme. Et ce jour-là, le commandement sera à Allah ! ».

Le Jour de la Rétribution est le jour de la récompense et le jour des comptes. Ce jour a été nommé par « le Jour de la Rétribution » car il est le jour dans lequel les serviteurs seront récompensés en fonction de leurs oeuvres.
Si elles sont bonnes, il aura du bien et si elles sont mauvaises, alors il aura du mal.
 « Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra, et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, le verra ».

La vie d'ici-bas est alors le jour de l'action et la vie dernière est le Jour de la Rétribution, le jour de la Récompense. C'est pour cela que 'Ali ibn Abi Talib a dit : « La vie dernière approche, et la vie d'ici-bas s'en va, tournant le dos. Et chacune (de ces vies), a des enfants ; sois alors parmi les enfants de la vie dernière et ne sois pas parmi les enfants de la vie d'ici-bas (...) Car aujourd'hui, c'est l'oeuvre sans compte et demain, ce sera un compte sans oeuvres  ».

« Demain » c'est-à-dire le Jour dernier ; « un jour sans oeuvre » c'est-à-dire le Jour de la Récompense. Et le règlement de comptes sera selon les oeuvres.

C'est pour cela qu'il fût nommé « le Jour Dernier » par ce nom :  le Jour de la Rétribution.
Et le sens de « le Jour de la Rétribution » est le jour des comptes. Et parmi cela, on a Sa parole : « (est-ce que) nous aurons à rendre des comptes ? » c'est-à-dire récompensés et à rendre compte (responsables).

Dans la sourate Al Fâtiha : « Maître du Jour de la Rétribution » c'est-à-dire, Maître des comptes et des récompenses. Parmi les plus beaux Noms de votre Seigneur [le Très Haut] : Ad Dayyân, c'est-à-dire Celui qui récompense, Celui qui comptabilise.

Et dans le hadith de 'Abd Allah ibn 'Ounays, où le Prophète (ﷺ) a dit : « Allah rassemblera les serviteurs le Jour de la Résurrection, pieds nus, nus, bouhnam ». Ils dirent : « Et que signifie bouhnam, ô Messager d'Allah ? » Il répondit : « Celui qui n'aura rien de la dounia avec lui ». On appellera d'une voix : l'entendra celui qui est éloigné comme l'entendra celui qui est proche, et Il dira : « Je suis le Roi. Je suis Ad Dayyân ». 
« Il ne conviendra à personne d'entre les gens du Paradis, d'entrer au Paradis alors qu'une personne des gens du feu a sur lui son injustice jusqu'à ce qu'il en soit expié, ne serait-ce qu'un coup (...) et il ne conviendra à personne d'entre les gens de l'Enfer, d'entrer en Enfer alors qu'une personne des gens du Paradis a sur lui son injustice jusqu'à ce qu'il en soit expié, ne serait-ce d'un coup ». Ils dirent : « Ô Messager d'Allah, et comment cela serait-il alors qu'ils sont venus sans rien de la dounia (al bouhnam) ? ». Il répondit : « Par le biais des bonnes actions et des mauvaises ». C'est-à-dire, qu'Il (Allah) rétribuera et comptabilisera par les bonnes actions et les mauvaises.

Et le talion également sera en fonction des bonnes et mauvaises actions. Etcela (sera réalisé) en particulier pour l'opprimé (de la part) de son oppresseur non pas au moyen de dinar et dirham, car tout cela prendra fin dans cette vie d'ici-bas.
Et le Jour de la Résurrection, le Jour de la Rétribution,  il n'y aura en cet endroit que les bonnes et les mauvaises actions, et le talion se fera au moyen des bonnes et mauvaises actions ; il sera donné à l'opprimé des bonnes actions de l'oppresseur. Et si les bonnes actions de l'oppresseur sont finies, alors on mettera à son actif les mauvaises actions de l'opprimé, comme cela est venu dans le hadith du moufliss, il (ﷺ) a dit : « Savez-vous qui est le moufliss (le pauvre, celui qui a absolument tout perdu) ? »  Ils dirent : « Le moufliss parmi nous est celui qui n'a ni dirhal ni dinar ». Il (ﷺ) dit :  « Plutôt, le moufliss est celui qui viendra le Jour de la Résurrection ayant fait la sâlat, ayant observé le jeûne, et acquitté la zakât. Il vient après avoir frappé celui-ci, accusé celui-là de dévergondage, répandu le sang de celui-là, pris l'argent de tel autre ... On prendra alors de ses bonnes actions qui seront réparties ( entre ses victimes) et si ses bonnes actions ne suffisent pas, on prendra de leurs péchés et on les jettera sur lui et il sera ensuite jeté en Enfer ».

C'est pour cela, qu'Allah [le Très Haut] a donné une immense importance aux affaires de ce jour ; et Il a mis en évidence l'effroi de cet évènement par Sa parole [le Très Haut] : « Et qui te dira ce qu'est le Jour de la Rétribution ? Encore une fois, qui te dira ce qu'est le Jour de la Rétribution ? » et cette intérrogation (contenue dans le verset) vient pour mettre en évidence l'effroi de cette affaire et l'importance de cet évènement, ainsi que sa grandeur.
Et que c'est une affaire grandiose dans son but.

« Et qui te dira ce qu'est le Jour de la Rétribution ? Encore une fois, qui te dira ce qu'est le Jour de la Rétribution ? Le Jour où aucune âme ne pourra rien en faveur d'une autre âme ». Trois termes indéfinis dans un contexte de négation, et l'indéfini lorsqu'il intervient dans un contexte de négation indique la généralité.

« Le Jour où aucune âme ne pourra rien en faveur d'une autre âme » c'est-à-dire quelle que soit sa valeur, sa haute position et ses affaires élevées ; « en faveur d'une autre âme » : quelle que soit la tendresse et l'amour que l'homme pouvait lui porter dans son coeur : « Le Jour où l'homme s'enfuira de son frère, de sa mère, de son père, de sa compagne et de ses enfants, car chacun d'eux, ce jour-là, aura son propre cas pour l'occuper ».

« ne pourra rien » c'est-à-dire même pas une chose aisée, même pas une seule bonne action ni également porter pour lui ne serait-ce qu'une seule mauvaise action. Et ce, même s'il était pour lui parmi les personnes qu'il chérissait, qu'il aimait le plus. Il ne pourra pas l'accepter.

« Le Jour où aucune âme ne pourra rien en faveur d'une autre âme. Et ce jour-là, le commandement sera à Allah » c'est-à-dire (appartiendra) au Roi, au Dayyân [Gloire et pureté à Lui]. Pour cela, il est venu dans un autre hadith où Il nous dit :  « Je Suis le Roi. Où sont les rois de la terre ? ».


« Et ce jour-là, le commandement sera à Allah ». En ce Jour immense, Allah jugera entre les créatures. Et parmi la perfection de Sa justice, de Sa douceur et de Sa bienfaisance ainsi que Sa sagesse : Il viendra [le Puissant, le Vénéré] en personne, comme Il l'a informé dans la sourate Al Fajr par Sa parole : « et que ton Seigneur viendra ainsi que les Anges, rang par rang », les Anges en ce jour, cerneront les créatures en rang, rangs derrière rangs, encerclant les créatures. Alors le Seigneur [Tout Puissant] viendra en ce jour afi, de juger les créatures. Vers un Dayyân le Jour de la Résurrection nous iront, et auprès de Lui les disputes seront regroupées.

Et le doué d'intelligence doit correctement s'apprêter pour un tel jour, se préparer pour cette rencontre : « Et prenez vos provisions, mais vraiment la meilleure provision est la piété. Et redoutez-Moi ô doués d'intelligence ! »

Al Hassan al Basri rencontra un homme et lui dit : « Quel âge as-tu ? » il répondit : « 60 ans ». Il lui dit : « Qu'as-tu appris ? Tu es certes sur un chemin menant à Allah,  et doutes-tu de parvenir à la fin du chemin ? » L'hommes répondit : « A Allah nous appartenons et vers Lui se fera notre retour », il dit : « Connais-tu sa signification ? », il répondit : « Et quelle en est sa signification ? ». Il lui expliqua : « à Allah nous appartenons » : je suis certes un serviteur d'Allah « et vers Lui se fera notre retour » je retournerai à Lui.

Si donc tu sais que certes, tu es un serviteur d'Allah et que certes, vers Lui tu retourneras, alors saches qu'Il sera Celui qui t'interrogera. Et si tu sais qu'Il t'interrogera, alors prépare aux questions leurs réponses. L'homme dit : « Quelle est l'issue ? », il dit : « L'issue est facile. Améliore ce qui te reste (dans ton temps de vie), il te sera pardonné ce qui s'est passé. Mais, si tu corromps dans ce qui reste, tu seras saisi pour ce qui te reste et ce qui s'est passé ». Et ce qu'a dit Al Hassan est venu dans un hadith du Prophète (ﷺ).

Al Albani a rapporté dans As Silsilatou Sahiha : « Améliore dans ce qui te reste, il te seras pardonné ce qu'il s'est passé. Mais, si tu corromps dans ce qui te reste, tu seras saisi pour ce qui te reste et ce qui s'est passé ».

Il se peut que ce qui reste à l'homme de sa vie d'ici-bas ne soit qu'un nombre de jours restreints et que ce qui est passé fut de longues années. S'il s'améliore dans les jours qui lui restent - même peu nombreux - il lui seras pardonné ce qui est passé, même si ce fut nombreux.

Et Allah est Pardonneur, Tout Miséricordieux, Bienfaisant, Généreux : « Dis : Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne deséspérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux ».

Je demande à Allah [le Très Haut] qu'Il nous permette à tous un repentir sincère et qu'Il améliore toutes nos affaires. Et nous Lui demandons [le Très Haut] de ne pas nous couvrir d'ignominie, le Jour où l'on sera ressucité, « Le Jour où ni les biens ni les enfants ne seront d'aucune utilité, sauf celui qui vient à Allah avec un coeur sain ». Et Allah [le Très Haut] est le Plus Savant, et que les prières et salutations d'Allah soient sur notre Messager, sur sa famille et ses compagnons.

 

 

Cheikh 'Abd ar Razzaq al Badr
@cerclessciences
La retranscription est uniquement pour faciliter les personnes ayant une faible connexion internet.