L'histoire de Moûssâ (Moïse) avec Pharaon : Le jour de 'Âchoûrâ


La louange est à Allah pour Sa grâce et Sa bienveillance, Il a mis dans les histoires des premiers des exhortations pour les doués de clairvoyance et j'atteste qu'il n'y a rien qui mérite véritablement d'être adoré si ce n'est Allah, Seul et sans associé, l'Unique, le Dominateur Suprême, et j'atteste que Muhammad et Son serviteur et Son messager, l'élu , le choisit, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, par une profusion des salutations, ainsi que sur sa famille, ses compagnons, les émigrés et les auxiliaires.

 

Ceci dit : ô gens, craignez Allah [le Très Haut], et sachez que l'histoire des prophètes et de leurs peuples, et une leçon pour ceux qui tirent des leçons et un rappel pour les croyants : « et tout ce que Nous te racontons des récits des messagers, c'est pour en raffermir ton coeur ». Coran 11:120  

« Dans leurs récits, il y a certes une leçon pour les doués d'intélligence. Ce n'est point là un récit fabriqué. C'est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde pour des gens qui croient ». Coran 12:111

Et parmi ce qu'a raconté Allah dans l'Immense Coran, l'histoire de Moïse (Moussa) عليه سلم, Allah l'a répété dans le Coran pour que les adeptes de la foi en tirent des leçons et pour réprimander les adeptes des désobéissances.

Pharaon était le pire mécréant à la surface de la terre, sa mécréance a atteint le point où il a prétendu être le Seigneur, il a dit à son peuple : « c'est moi votre Seigneur, le Très Haut ». Coran 79:24  « je ne connais pas d'autre divinité pour vous, autre que moi ». Coran 28:38  son peuple, parmi le groupe des coptes l'ont cru et ils ont tyrannisé les enfants d'Israël, la descendance des Prophètes, et lorque Pharaon prit connaissance qu'un enfant parmi les enfants d'Israël serait envoyé et qu'il serait (la cause de) la perdition de Pharaon, il a commencé à suivre les femmes enceintes parmi les enfants d'Israël. 

Il commença à suivre les femmes parmi les enfants d'Israël, si elles enfantaient un homme, il le tuait, et si elles enfantaient une femme, il l'a laissée vivante pour travailler dans la maison des gens de Pharaon : « il égorgeait leurs fils et laissait vivantes leurs femmes. Il était vraiment parmi les fauteurs de désordre ». Coran 28:38   cependant, le fait de prendre des pécautions ne peut pas sauver du destin.

Lorsque Moïse (Moussa) عليه سلم naquit, Allah inspira à sa mère de le mettre dans une boite en bois et de le déposer dans le fleuve du Nil, ainsi le fleuve le porta et l'emmena vers les gens de Pharaon, ainsi ils le recueillirent, et ils se réjouirent de cette boite, où ils y trouvèrent cet enfant. Et lorsque l'épouse de Pharaon le vit, elle l'aime d'un grand amour, et elle dit à Pharaon : « ne le tuez pas. Il pourrait nous être utile ou le prendrons-nous pour enfant ». Coran 28:9 Cependant Allah [le Très Haut] l'a empêché d'allaiter les femmes, ainsi il n'acceptait l'allaitement d'aucune femme. Lorsque l'affaire fût difficile pour eux, la soeur de Moïse (Moussa) vint furtivement à eux :  « Elle dit donc : « Voulez-vous que je vous indique les gens d'une maison qui s'en chargeront pour vous tout en étant bienveillant à son égard ? ». Coran 28:12 ainsi ils se réjouirent de cela et l'envoya avec elle auprès de la mère de Moïse (Moussa) : « Elle dit donc : « afin que son oeil se réjouisse, qu'elle ne s'affligeât pas ». Coran 28:13 

Ainsi, elle se mit à l'allaiter et elle prenait un salaire des gens de Pharaon pour son allaitement. Ainsi il grandit auprès des gens de Pharaon, il portait leurs vêtements, il montait leurs montures et il se développa auprès des gens de Pharaon comme s'il était un de leurs enfants, jusqu'à ce qu'Allah [le Très Haut] le choisit pour Son message.

Il l'envoya vers Pharaon et Il envoya avec lui son frère Aaron (Haroûn) pour le fortifier : « Allez vers Pharaon : il s'est vraiment rebellé. Puis, parlez-lui gentiment. Peut-être se rappellera-t'il ou [Me] craindra-t'il ?  ». Coran 20-43,44 

Ainsi, il alla vers Pharaon par ordre d'Allah [le Très Haut] : « Alors [Pharaon] dit : « Qui donc est votre Seigneur, ô Moïse ? Notre Seigneur, dit Moïse, est Celui qui a donné à chaque chose sa propre nature puis l'a dirigée ». « Qu'en est-il donc des générations anciennes dit Pharaon ? ». Coran 20:49 - 51  c'est à dire, les communautés précédentes. « Il [Moïse] dit : « La connaissance de leurs sort est auprès de Mon Seigneur, dans un livre. Mon Seigneur [ne commet] ni erreur ni oubli ». Coran 20:52 

A partir de là, il demanda de Moïse (Moussâ) les preuves qu'il était un messager. Ainsi Moïse (Moussâ) éleva sa main, elle était alors blanche comme le soleil, et il jeta son bâton, il se transforma alors en un serpent qui rampait.

Ainsi les preuves évidentes du message de Moïse (Moussâ) عليه سلم furent présentées par ces deux miracles, à ce moment-là, Pharaon s'enorgueillit. Et il dit : ceci est de la sorcellerie et nous avons des sorciers qui peuvent annuler cette sorcellerie.
Puis il demandèrent à Moïse (Moussâ) de définir un jour pour présenter ce qu'il avait et que les sorciers présentent ce qu'ils ont pour l'annuler, il leur donna alors rendez-vous un jour d'embellissement, un jour de fête qu'ils avaient durant lequel les gens se regroupaient dans la matinée, au début de la journée.
Lorsqu'ils furent regroupés, il dirent à Moïse (Moussâ) : jette, il jeta alors son bâton. Ils dirent à Moïse (Moussâ) jette ce que tu as, il dit : jetez vous, ce que vous avez en premier, ainsi ils jetèrent ce qu'ils avaient , la vallée fût remplit de câbles et de bâtons qui contenaient du mercure, ainsi il bougèrent comme si c'était des serpents. 

« Moïse ressentit quelque peur en lui-même ». Coran 20:67 que les gens croient. 
Allah [le Très Haut] dit : « N'aie pas peur, c'est toi qui aura le dessus ». Coran 20:68

Ainsi, Moïse (Moussâ) jeta son bâton, qui se mit à dévorer tout ce qui se trouve dans la vallée de ce qu'ils avaient envoyé, ainsi ils eurent peur pour eux-mêmes qu'il les attaque, ainsi ils lui demandèrent de l'arrêter, ainsi il عليه سلم le prit et il redevint comme il était.

A ce moment-là, les sorciers surent que cela n'était pas de la sorcellerie, et que cela était un miracle parmi les signes d'Allah, ainsi ils crurent, ils crurent en Moïse (Moussa) عليه سلم et ils se prosternèrent pour Allah [le Très Haut], adorant ainsi Allah.

A ce moment-là, Pharaon les menaça de les tuer et de les crucifier, mais Allah les raffermit sur Sa religion et ils ne prirent pas en compte les menaces de Pharaon : « Par Celui qui nous a créés, dirent-ils, nous ne te préférerons jamais à ce qui nous ai parvenu comme preuves évidentes, décrète donc ce que tu as à décréter. Tes décrets ne touchent que cette présente vie. Nous croyons en notre Seigneur, afin qu'Il nous pardonne nos fautes ainsi que la magie à laquelle tu nous a contraint. Et Allah est meilleur et éternel ». Coran 20:72-73

Ainsi il les tua et exécuta sa menace, cependant ils invoquèrent Allah, ils dirent : « Ô notre Seigneur ! Déverse sur nous l'endurance et fais nous mourir entièrement soumis ». Coran 7:126

Ainsi Allah les fît mourir entièrement soumis, à ce moment-là, le premier tour se termina entre Moïse (Moussa) et Pharaon, et son oppression augmenta.

A ce moment-là, Allah ordonna à Moïse (Moussa) de sortir d'Egypte avec les enfants d'Israël à la fin de la nuit, puis il sortir avec eux sous l'ordre d'Allah [le Très Haut], lorsque Pharaon prit connaissance de leur sortie, il entra dans une grande colère, il menaça, il cria et il regroupa ce qu'il avait comme force et armée, et il sorti avec eux sur les traces de Moïse (Moussa) et de son peuple pour se venger d'eux.
Lorsque l'aube apparut, Moïse (Moussa) et son peuple était au bord de la mer, et Pharaon et son peuple était sur leur trace et les avaient rattrapés, le peuple de Moïse (Moussa) dit : « Nous allons être rejoints ». Coran 26:61  car la mer était devant eux et l'ennemi derière eux, Moïse (Moussâ) عليه سلم dit alors : « Jamais, car j'ai avec moi mon Seigneur qui va me guider ». Coran 26:62 ainsi Allah révéla à Moïse (Moussâ) : « Frappe la mer de ton bâton ». Coran 26:63

 

Ainsi, il frappa la mer de son bâton, elle devint dure et devint des routes au même nombre des tribus des enfants d'Israël : douze passages, au même nombre que les trius des enfants d'Israël, entre la mer dure qui était comme la montagne, ainsi Moïse (Moussâ) et son peuple entrèrent dans ces routes dures jusqu'à sortir de l'autre côté. Et Pharaon et son armée les suivirent, et lorsqu'ils furent entrés totalement dans la mer, Allah la fît se refermer sur eux et les noya tous, tandis que Moïse (Moussâ) et son peuple les observer.

Ainsi, ceci fut le résultat, Allah sauva Moïse (Moussâ) et son peuple, et noya Pharaon et son peuple, Il secouru la vérité et vaincu le faux durant le dixième jour de ce mois, le mois d'Allah : Al Mouharram ; ainsi Moïse (Moussâ)  عليه سلم le jeûna par remerciement d'Allah pour cette victoire et pour ce bienfait.
Et les enfants d'Israël le jeûnaient après lui, et il continuèrent de le jeûner, au point où lorsque le Prophète (ﷺ) alla à Médine qui contenaient des juifs qui jeûnaient le jour de 'Achoura, il (ﷺ) les questionna : pourquoi jeûner-vous ce jour ? Ceci pour leur faire un rappel, sinon il connaissait le mérite de ce jour et ce qu'il s'y passa. Ils dirent : C'est en ce jour qu'Allah sauva Moïse (Moussâ) et son peuple, ainsi Moïse (Moussâ) le jeûna en guise de remerciement à Allah, ainsi nous le jeûnons. 

Ainsi le Prophète (ﷺ) dit : Nous sommes prioritaires et plus en droit de Moïse (Moussâ) que vous, ainsi il le jeûna et ordonna de le jeûner. Et il (ﷺ) dit : Si je suis toujours là (l'année prochaine), je jeûnerait le neuvième et le dixième (jour). Et il dit : Différenciez-vous des enfants d'Israël, jeûnez également un jour avant, ainsi cela fût une sounna, ce jeûne resta en tant que sounnah pour cette communauté pour remercier Allah [le Très Haut], car le sauvetage de Moïse (Moussâ) est un sauvetage des croyants à cette époque, un sauvetage de la vérité à chaque époque, et ceci car la sounnah des prophètes est unique : « Voilà ceux qu'Allah a guidé, suis donc leur direction ».  Coran 6:90

Ainsi, le jeûne du jour de 'Achoura est une sounnah très recommandée, le Prophète (ﷺ) informa que son jeûne permet d'expier les péches de l'année passée, et il (ﷺ) ordonna de le jeûner. 

Ainsi, il est recommandé à tous les musulmans de jeûner ce jour, et de jeûner un jour avant, ceci pour suivre les deux nobles Prophètes : Moïse (Moussâ)  عليه سلم  et Muhammad (ﷺ) et pour profiter de cette récompense.

Ainsi, jeûnez-le, qu'Allah vous accorde la réussite (...) prenez la récompense d'Allah.

Je dis cette parole, et je demande pardon à Allah pour tous les péchés pour moi, pour vous et pour les reste des musulmans, alors demandez-Lui pardon, Il est certes le Pardonneur et le Miséricordieux.

 

 

[ ... introduction ]

Ceci dit, ô gens; craignez Allah [le Très Haut], sachez que durant le jour de 'Achoura, les gens se sont divisés en trois groupes : les musulmans le jeûne pour remercier Allah de son secours vis-à-vis de la vérité, et par suivi des deux nobles prophètes Moussa et Muhammad (ﷺ) et pour profiter de la récompense.

Les rafidhas (secte chiite) y sont tristes et font apparaitre la tristesse et le deuil d'après leur prétention pour le meurtre d'Al Houssein, ainsi ils pleurent et se frappent avec des chaines, ils se plaignent et se lamentent, ils crient et se châtient par tristesse d'Al Houssein comme ils le prétendent.

Et parmi les musulmans, il y a celui qui est joyeux en ce jour-là et le nomme jour de fête, il comble de faveurs ses enfants, il apparait avec des vêtements de fête et autre que cela, et cela est une innovation.

Et chacun des deux groupes, celui qui est triste et celui qui est joyeux , chacun d'entre eux et dans l'erreur et dans l'innovation. 
Quant à celui qui le jeûne et remercie Allah pour ce bienfait, il est celui qui est au juste milieu, celui qui est sur la sounnah et la louange est à Allah.

 

Et sachez que la meilleure des paroles est le Livre d'Allah, et que la meilleure des guidée est la guidée de Muhammad (ﷺ), et que les pires des choses sont les nouveautés (religieuses) et toutes innovations est un égarement. Et accrochez-vous fermement au groupe, car la Main d'Allah est avec le groupe. Quant à ceui qui veut s'en écarter, s'écartera de façon singulière vers le Feu.

« Certes Allah et Ses Anges prient sur le prophète : ô vous qui croyez,  priez sur lui et adressez-lui vos salutations » Coran  33:56

 

Ô Allah prie et salue sur Ton serviteur et Ton messager, notre Prophète Muhammad, et soit satisfait de ses successeurs biens dirigés, les imams bien guidés : Abou Bakr, 'Omar, 'Othman et 'Ali et tous les autres compagnons et ceux qui les ont succédés et ceux qui ont succédé à ceux-là sur le même chemin jusqu'au jour de la résurrection. Ô Allah ! Honore l'Islam et les musulmans et humilie le polyhéisme et les polythéistes, et détruit les ennemis de la religion. Ô Allah ! Fais de ce pays un lieu sûr et stable, ainsi que tous les autres pays des musulmans. De façon générale, Ô Seigneur de l'Univers ...

 

 

Cheikh Salih al Fawzan : @sahihofislam
 
La retranscription est uniquement pour faciliter les personnes ayant une faible connexion internet.