Le mois de Rajab


Rajab est le septième mois de l'année hégirienne, il fait partie des mois sacrés au sujet desquels Allah a dit :

 

إِنَّ عِدَّةَ ٱلشُّهُورِ عِندَ ٱللَّهِ ٱثْنَا عَشَرَ شَهْرًۭا فِى كِتَٰبِ ٱللَّهِ يَوْمَ خَلَقَ ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَٱلْأَرْضَ مِنْهَآ أَرْبَعَةٌ حُرُمٌۭ

« Le nombre de mois, auprès d'Allah, est de douze [mois], dans la prescription d'Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d'entre eux sont sacrés ... »

Ce mois est la clé de deux mois remplis de bien et de bénédiction : Cha'ban et Ramadan.

Le mois de Rajab faisait déjà partie des mois importants chez les arabes à l'époque antéislamique, il était appelé ainsi en raison de son importance (tarjib), car les arabes l'honoraient. Il délaissé le combat par respect ey considération pour ce mois.

Certains savants ont dit que le mois de Rajab avait 14 appellations chez les arabes avant l'islam parmi lesquelles :
- Asam, car on y entendait pas le bruit des armes
- Al Asab, car ils croyaient que la miséricorde s'y déverse
- Harim, car sa sacralité est ancestrale
- Mouqim, car sa sacralité est permanente
En arabe, la multiplicité des appellations prouve l'importance d'une chose.

En islam, le mois de Rajab a une grande importance, comme les autres mois sacrés ; exception faite qu'il ne faut pas le particulariser par une adoration quelconque car rien d'authentique n'est rapporté par le Messager d'Allah ﷺ à ce sujet.

Ibn Taymiyyah [qu'Allah lui fasse miséricorde], a dit : « Les ahadith rapportés sur le mérite de Rajab en particulier, la récompense de son jeûne, l'accomplissement de prières spéciales, ne sont que des mensonges inventés ».

Ibn al Qayyim [qu'Allah lui fasse miséricorde], a dit : « Tous les ahadiths rapportés sur le mérite du jeûne ou des prières de nuit pendant Rajab, ne sont que des mensonges inventés  ». 

C'est pour cela que durant ce mois il faut se méfier des innovations qui sont pratiquées par beaucoup de gens, parmi lesquelles :
- l'accomplissement de prières comme ar-raghaib, al-alfiya ou autres
- y spécifier l’acquittement de la Zakat
- le jeûner en partie ou en intégralité
- spécifier la 27ème nuit par des adorations ou la célébration du voyage nocturne et de l'ascension céleste.

Le croyant peut y multiplier les actions qu'il a l'habitude de faire en dehors de ce mois, comme le jeûne, les prières nocturnes et la 'omra mais sans croire qu'il aura une récompense particulière.
Cela doit au contraire, être une préparation pour Ramadan.
Rajab est comme le vent, Cha'ban est comme les nuages et Ramadan comme la pluie.

Celui qui ne plante pas (de bonnes actions) pendant Rajab et ne les arrose pas pendant Cha'ban, comment pourrait-il en récolter le bénéfice pendant Ramadan ?

 

 

 

YouTube : coursreligieux
La retranscription sert uniquement à faciliter les personnes ayant une faible connexion pour charger la vidéo.