L'effort dans les 10 dernières nuits de Ramadhân


Nous sommes actuellement aux portes des dix derniers jours de Ramadhân ; à quiconque Allah a permis la prière de nuit durant ce mois, qu'il complète avec ces dix derniers jours afin de terminer le mois et qu'il obtienne la récompense complète.

Selon la parole du Prophète ﷺ : « Quiconque prie la nuit durant le mois de Ramadhân avec foi et espérance verra ses péchés antérieurs padonnés ».
Et il y a dans ce mois la nuit du destin, celle qui est meilleure que 1000 mois ; dans le sens que les oeuvres durant cette nuit sont équivalents aux oeuvres de 1000 mois, et 1000 mos représentent plus de 83 ans. Ceci est un grand bien pour celui à qui Allah سبحانه وتعالى a facilité. S'il prie le mois en entier, il aura alors obtenu deux mérites : la prière du mois en entier et la tenue en prière de la nuit du destin.

Cette nuit est dans le mois de Ramadhân. Cependant, Allah l'a dissimulé afin que le musulman redouble d'effort durant tout le mois dans le but de rechercher la nuit du destin, afin qu'il obtienne la récompense du mois en entier et celle de la prière durant la nuit du destin ; cela est un très grand bien de la part d'Allah سبحانه وتعالى .

La prière du mois, des dix derniers jours et de la nuit du destin, ont toutes de grands mérites, de grands bienfaits pour celui à qui Allah سبحانه وتعالى a permis l'accomplissement ; ce mois est un bien tout entier à celui à qui Allah a facilité !

L'appelant appelle à son entrée : « Ô désireux du bien, approche ! Ô désireux du mal, éloigne ! », dans le sens : retarde, repousse ! Et Allah libère du Feu durant toutes les nuits : c'est-à-dire, les nuits de ce mois.

Toutes les louanges reviennent à Allah, parmi les mérites de ce mois : qu'Allah y a descendu le Coran ; c'est-à-dire qu'il a commencé à être révélé durant ce mois puis sa révélation a suivie lors de la vie du Messager ﷺ jusqu'à la fin de celle-ci.
Il n'est pas mort avant qu'Allah ait fait descendre ce Coran complètement sur lui ; ce Coran persiste dans nos mains et toutes les louanges reviennent à Allah ! C'est le plus grand bienfait de la part d'Allah سبحانه وتعالى pour celui à qui Allah a donné l'assistance, il suffit comme honneur pour celui qui le récite, le fait qu'Allah l'écoute durant sa lecture. Ton Seigneurt'écoute pendant ta lecture ! Embellis donc ta voix par le Coran et médite-le.

Quant à la lecture dans laquelle il n'y a pas de méditation ou d'intonation, c'est une lecture avec peu d'utilité. Et l'intonation ne signifie pas jouer avec sa voix et avec les règles de lecture comme veulent le faire entendre certains ; mais c'est plutôt le fait de ne pas faire d'erreur dans sa lecture, d'erreur linguistique ; ceci est le Tajwid du Coran, le Tajwid du Coran est de ne pas faire d'erreur linguistique dans sa lecture, le fait de ne pas faire d'erreur qui serait contraire à la langue arabe, la langue par laquelle est descendue le Coran. Ceci est le fait de réciter correctement le Coran (tajwid). Celui qui embellit sa lecture est celui qui aura maîtrisé sa lecture de la manière dont il a été révélé en langue arabe littéraire, à ce moment là seulement, il aura embellit la lecture du Coran.

Et il convient au musulman de lire ce dont il est capable, entièrement, une partie ou même seulement certaines sourates en les répétant ; et cela, tous les jours il lit ce dont il est capable jusqu'à le compléter ou compléter la partie qu'il est capable de lire et ce même si il lit avec difficulté car le Prophète ﷺ a dit : « Celui qui lit le Coran avec difficulté recevra deux récompenses », la récompense pour la lecture et celle pour la difficulté que celle-ci représente. Il convient donc au musulman de multiplier sa lecture du Coran et ce à tous les moments mais encore plus durant ce mois.

 

Qu'Allah nous assiste dans tous ce qu'Il aime et agrée. Prières et salut sur notre Prophète Muhammad, sa famille et ses compagnons.

 

 

 

Cheikh Salih al Fawzan
YT : lesleçonsimportantes