Le signe de la prière de consultation


Question : Quel est le signe de la prière de consultation ? J'ai en effet prié la prière de consultation avant ma demande en mariage, et un an et demi plus tard la demande a été annulée. Est-ce que cela signifie que ce qui m'est arrivé est un bien pour moi ? Ou dois-je prier la prière de consultation une deuxième fois ?

Réponse : La prière de consultation est une sounnah ordonnée par le Prophète ﷺ , quand la personne a l'intention d'entreprendre une affaire qui lui pose un problème : doit-elle s'y livrer ou non ?

Pour des raison qui impliquent cela comme le voyage, le mariage, faire une transaction avec untel, ou autres choses semblables, la personne prie alors deux unités de prière en lisant la Fâtiha et ce qui lui est facilité du Coran. Puis, après le taslim, elle lève ses main et consulte Allah en disant : « Ô Allah ! Par Ta science je Te consulte et par Ton pouvoir je T'implore de m'accorder la capacité et je Te demande de m'octroyer une part de Ta grâce immense. Tu est certes Capable et je suis incapable, Tu sais tout tandis que moi, je ne sais pas et c'est Toi qui connaît parfaitement les choses invisibles.

Ô Allah ! Si tu sais que cette affaire - et il cite l'affaire : mon mariage avec cette personne, mon voyage vers tel endroit et autres choses semblables - est un bien pour moi dans ma religion, dans ma vie présente et dans l'au-delà, destine-la moi et facilite-la moi puis bénis-la moi. Et si tu sais que cette chose est pour moi un mal dans ma religion, dans ma vie présente et dans ma vie future, alors détourne-la de moi et détourne-moi d'elle, et prédestine-moi le bien là où il se trouve puis fais que je me satisfasse de cela ».

Pour les arabophones :

اللّهُـمَّ إِنِّـي أَسْتَخيـرُكَ بِعِاْـمِك، وَأسْتَقْـدِرُكَ بِقُـدْرَتِـك، وَأَسْـألُـكَ مِنْ فَضْـلِكَ العَظـيمفَإِنَّـكَ تَقْـدِرُ وَلا أَقْـدِر، وَتَـعْلَـمُ وَلا أَعْلَـم، وَأَنْـتَ عَلاّمُ الغُـيوباللّهُـمَّ إِنْ كُنْـتَ تَعْـلَمُ أَنَّ هـذا الأمْـرَ(ويسميه بعينه من زواج أو سفر أو غيرهما) خَـيْرٌ لي في دينـي وَمَعـاشي وَعاقِـبَةِ أَمْـري، فَاقْـدُرْهُ لي وَيَسِّـرْهُ لي ثـمَّ بارِكْ لي فيـهوَإِنْ كُنْـتَ تَعْـلَمُ أَنَّ هـذا الأمْـرَ شَـرٌ لي في دينـي وَمَعـاشي وَعاقِـبَةِ أَمْـري، فَاصْرِفْـهُ عني وَاصْرِفْني عَنْـهُوَاقْـدُرْ لي الخَـيْرَ حَيْـثُ كانَ ثُـمَّ أَرْضِـني بِـه

 

Voilà l'invocation de la consultation. Suite à cela, s'il lui est facilité de consulter quelqu'un qu'il sait faire partie des gens du conseil, de ceux qui l'aiment et qui ont de l'expérience, il les consulte après [la prière de consultation].

Si son coeur penche vers une des deux affaires, il la prend ; et si l'hésitation persiste, il recommence [la prière de consultation] et la consultation des gens jusqu'à ce que son coeur s'apaise pour une des deux affaires.

 

Cheikh ibn Baz [رحمه الله]
La retranscription sert uniquement à faciliter la lecture pour les personnes qui ne peuvent charger la vidéo.